Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 5

Chapitre 5: Changement de Détermination

ous un ciel nocturne orné d’étoiles que je ne connaissais pas.
Je courais en direction des plaines du sud.
Vers la capitale royale, tout en fuyant les villageois qui me poursuivaient.

Je devrais être capable de leur échapper en courant à ce rythme.
Au pire, je peux utiliser une magie pour renforcer mes jambes.
Cependant, je ne peux pas nier la possibilité d’être vu comme un démon au lieu d’une personne.
Je ne pourrais pas devenir un hHéros si cela arrivait.

*

Je cours dans les plaines. Me voilà plutôt loin du village.
Je pensais que les villageois ne pourraient pas me suivre à cause de l’absence de la lune, mais ils arrivaient à avancer tout droit vers ma direction.
L’homme à la tête du groupe chevauchait un animal. Je croyais que c’était un cheval, mais ça ressemblait plus à un cochon avec des longues jambes.
Cet animal courait tout en reniflant mon odeur.

Je perdais peu à peu de la distance.
— Cette créature me pose problème. Elle est rapide, une personne normale ne peut pas lui échapper.

Il y avait maintenant 2 porcs-chevaux, mais les villageois qui nous pourchassaient à pied sont tombés d’épuisement les uns après les autres.
Hmm, cette situation m’arrange.

J’ai pris ma décision.
— Ok, je vais attaquer un des types qui chevauchent un porc-cheval.
Ensuite, j’emprunterai le porc-cheval pour me rendre à la capitale royale et j’utiliserai la magie pour le renvoyer au village.
Ce plan m’arrangeait parce que j’en avais marre de courir.

Mon cœur s’est allégé lorsque j’ai pris cette décision.
Je cours dans la plaine vers le sud, vers la capitale royale.

Les villageois qui chevauchaient les porcs-chevaux nous poursuivaient.
Ils hurlaient parfois « Arrêtez » ou « Ne fuyez pas », mais je les ignorais.

*

Environ 30 minutes plus tard.
Seuls les porcs-chevaux nous poursuivaient à présent. Ils sont à environ quelques centaines de mètres derrière nous.

— Ça devrait être bon, là.

Je me suis arrêté et j’ai posé les bagages.
Je m’accroupis et pose Celica par terre.
Puis je me relève et me tiens sur mes Geta.

Et je m’approche lentement des porcs-chevaux qui approchaient.
Mon Wafuku flottait sous le vent et mes Geta cliquetaient.

Alors qu’il ne restait plus que quelques dizaines de mètres de distance entre nous, je pouvais voir les silhouettes des villageois sur les porcs-chevaux.
Ils n’avaient que des cordes et des couteaux, je ne voyais ni épée, ni armure.
— La chance était de mon côté.
Je n’avais même pas besoin de sortir mon Tachi.
Je serrais les poings et me préparais.

*

Les villageois hurlaient alors qu’ils approchaient.
« Maudit Pécheur, prépare-toi ! »
« Tu ne peux plus nous fuir ! — Uwaaa ! »

Un des villageois a soudainement volé dans les airs. Il est tombé tête la première et ne bougeait plus.
Les 2 porcs-chevaux sont tombés à leur tour.
L’autre villageois a été éjecté et roulait par terre.

J’ai instinctivement hurlé.
« C’était quoi, ça !? »
J’affûtais mon regard. Une chose entièrement noire se déplaçait dans les ténèbres… un ver de terre ?

Le villageois qui n’arrivait pas à se lever hurla tout en rampant sur le dos vers l’arrière.
« U-un Ver Goule ! »
Le ver de terre inclina sa tête hideuse. Sa circonférence est plus élevée que celle d’un camion-citerne. Il doit faire environ 30 mètres de long. La bouche ronde au sommet de sa tête à des dents aiguisées comme des lames de rasoir qui étaient densément alignés.

Je plisse les yeux et le regarde.  << Œil de la Vérité >>.
——————–
【Statut】
Nom : Ver Goule
Élément : 【Terre】 【Ténèbres】

Attaque: 0300
Défense: 0400
Vitalité: 3 000
Auto-Régénération: 1 000

【Compétences】
Avale : avale entièrement un ennemi
Broyage : broie la roche et les armures
Frappe Pressureuse : cause une pression avec le corps. Attaque à distance.
——————–

Il n’est pas seulement fort, il est également résistant et il peut se régénérer.
C’est vraiment pas génial.
— Mais bon, pour moi, c’est juste du konnyaku (plante utilisée en alimentation et en médecine).

Je cours en dégainant le Tachi qui était accroché à ma taille.

Le Ver Goule se jette sur le villageois rampant. C’est sa compétence 【Avale】 !
« Uwaaa ! »
Le villageois ferma les yeux, croyant que son heure était arrivée.

« Deyaaa ! »
Je donnais un coup diagonale avec mon Tachi.
Une attaque-éclair !

Zwan !

Je coupe la tête du Ver Goule.
La tête a volé de l’autre côté de l’impact et son corps s’est renversé.

Le villageois ouvre les yeux avec surprise.
« Qu-qu’est ce que vous faîtes, ce genre d’attaque ne peut pas le vaincre ! »
« Quoi !? »

Quand je me suis retourné, le corps du Ver Goule était en train de se redresser. Des bulles de viande noire couvraient sa blessure qui se mit à gonfler.
Sa tête s’était régénérée en un clin d’œil.

De même, la tête coupée qui a volé de l’autre côté était en train de régénérer son propre corps.
Cette régénération effrayante ressemblait plus à de la reproduction.
De plus, je n’ai pas senti de pouvoir magique. Ça doit être son pouvoir de régénération en tant que créature ordinaire. Impossible.

« Ce n’est plus au niveau de la régénération, ça… Comment font les autres pour le vaincre ? »
« D-du feu ! Il faut le brûler avec de la magie de feu ! »
« Je vois. »
Je place mon Tachi au niveau de mes yeux.

Le villageois hurle en voyant cela.
« Qu’est-ce que vous fabriquez ! On ne peut pas le tuer avec une épée »
« Silence… Phosphorescence éphémère qui agit en mon nom, deviens une longue vague et recompose tout ce qui passe à travers !
— << Conversion Photonique >>.  »
Une lumière violette enveloppe le Tachi.

Le Ver Goule me regarda et se jeta sur moi en me montrant ses dents pointues.
« KISHAAAAAAA !! »
« Il hurle avant d’attaquer. »
« SHAAAA! »
Le Ver Goule se jeta tête en avant avec une profonde exhalation.

« Hmph ! »
Je brandissais mon Tachi. J’ai coupé le Ver Goule en deux, de la tête jusqu’au torse, laissant une faible traînée de lumière derrière moi. La phosphorescence violette se dispersait dans les alentours.

Le villageois qui était derrière moi vit la scène et s’indigna.
« Les épées ne servent à rien… Il faut le brûler avec une puissante source de chaleur. Regardez. »

Le Ver Goule trembla aussitôt. Ses bulles de viande s’excitaient et fermaient la plaie il se leva à nouveau.
Le villageois regarda les yeux ébahis.
« Q-quoi !? »

Sa viande gonflait avec des sons de bouillonnement effrayants. Il gonflait comme une montagne, et son corps se transformait en un gros tas de viande.
« KSHIIII… »
Le Ver Goule tordit son corps.
La viande continuait de gonfler au niveau de la tête, jusqu’à ce qu’il cessa de bouger.
La montagne de viande noire qui était apparue dans la plaine commençait à s’évaporer, ne laissant que de la fumée derrière elle.

Le villageois demanda en tremblant.
« V-vous. Qu’est-ce que vous avez fait… ? »
« Quoi ? C’est juste une tumeur. Son pouvoir d’auto-régénération était trop puissant, alors j’ai attaqué ses gènes. »
« Tu-tumeur ? »
« Eh bien, c’est comme une régénération sans fin du corps, au point de transformer le cerveau et les nerfs en viande, est-ce que tu comprends au moins cela ? »
En vérité, je l’ai simplement exposé à des rayons ultra-violets. Vu que ça ne fonctionne pas sur les animaux ordinaires, je me suis dit que c’était la meilleure solution face à ce pouvoir d’auto-régénération.

« … Euh, je n’ai rien compris, mais vous êtes génial !  Ah ! »
Le villageois a tourné son attention vers l’autre côté. La tête de Ver Goule qui a fini de régénérer son corps avait commencé à bouger.
En rampant au sol.

« Je ferais mieux de m’en occuper rapidement. »
Et donc, je me suis rapidement approché de lui et je l’ai tué en provoquant une tumeur, comme l’autre.

*

Puis je suis revenu auprès du villageois qui était conscient. L’autre villageois ne s’était toujours pas relevé.
« Voilà. J’ai sauvé vos vies. Compris ? »
« O-oui ».
« Et tu as réalisé ma puissance, n’est-ce pas ? »
« B-bien sûr ».
Le villageois se frottait les mains en riant.

— Hmph. Ce type n’est pas du tout crédible.

Il va clairement revenir sur sa parole et raconter tout ce qui serait désavantageux pour moi.
Il me faudrait donc le tuer pour l’empêcher de colporter.
Mais un meurtrier ne peut pas devenir un Héros.

*

Une brise nocturne soufflait, balançant l’herbe de la plaine.
Haaa, je soupire et ramasse une brindille qui roulait par terre.
Puis j’arrache une herbe dotée d’une tige solide.
Je lance secrètement un sort sur cette tige.
« Brise qui agit en mon nom, scelle cette lame déchirante  << Lame Scellée du Vent>>. »
Et j’attache la brindille à la tige.

Je le montre devant le villageois.
« Essaye de retirer l’herbe enroulée autour de cette brindille ».
« He~… Uwaaa ! »
Au moment où il a retiré l’herbe, un coup de vent s’est produit, coupant la brindille.

J’arrache une autre herbe.
Je prends la main du villageois, le sourire aux lèvres.
Le villageois surpris afficha un visage qui donnait l’impression qu’il avait une crampe.
« H-hé, vous n’allez pas ! »
Alors qu’il cherchait à s’enfuir, j’enroulais la tige autour de son poignet.

Le visage du villageois se déforma comme s’il était sur le point de pleurer.
« Aaaahhhh ! Qu’est-ce que vous avez fait ! »

Je posais ma main sur l’épaule du villageois et le persuadais.
« Si tu essayes de le couper, le retirer, ou racontes quoi que ce soit qui me désavantage, il te déchiquettera. C’est tout. »
« Qu-qu’est-ce que vous voulez que je fasse… ! »
« Tu n’as pas besoin de faire quoi que ce soit. Tu peux rentrer, à présent. Mais va dire au chef du village que « La pécheresse et l’homme ont été dévorés par un Ver Goule. J’ai pu m’enfuir parce que le Ver Goule pourchassait le porc-cheval qui était parti vers une autre direction. » La pécheresse et moi sommes morts. Dis-lui ça. »
« C-compris, mais c’est quoi un porc-cheval ? »
« Les animaux sur lesquels vous êtes montés. »
« Vous voulez dire les Bu Horses ? »
« C’est ça. Je vais emprunter un Bu Horse vu que vous en avez deux. Ils sauront que tu mens si tu ramènes les deux. Je vous le renverrai plus tard, tu n’as donc rien à perdre. »
« Compris. »
L’homme hocha docilement la tête.
— Parfait, nous avons à présent la sécurité et un moyen de transport.
(Ndt : ブーホース (Buhosu/Bu Horse) au lieu de 豚馬 (Bu-Taba/Porc-Cheval)

Je confirme encore une fois.
« Alors, qu’est-ce que tu dois leur dire ? Répète-le. Sinon, ton poignet »
« Je vais le dire, je vais le dire ! L’homme et la pécheresse ont été dévorés par un Ver Goule. On a survécu parce qu’il a ensuite poursuivi un Bu Horse. C’est assez bien? … Quand est-ce que vous enlèverez cette herbe ? »

Je répondis en frottant mon menton.
« Je vais passer le test et devenir un Héros. Ensuite je viendrai transmettre mes remerciements au village. Ça prendra environ 1 mois. »
« V-vous allez devenir un Héros… oui, ça pourrait arriver. »
Le villageois avait dit cela en regardant les cadavres des Vers Goules se réduire en fumée.

J’en profite pour lui dire un mensonge.
« En fait, cette fille. Elle est devenue une Pécheresse par erreur. »
« Hein ? »
« Nous allons profiter de notre séjour à la capitale royale pour corriger cette erreur. »
« C’est vraiment possible, ce genre de chose ? »
« Ce sont les humains qui sont à l’origine de cela. Tout le monde fait des erreurs. »
« J-je vois… »
Le villageois hocha la tête en réfléchissant.
On dirait qu’il pense à ce qu’il pourrait gagner en coopérant avec moi.

Puis il me regarde et dit.
« D’accord. Je vais coopérer avec vous. Je m’appelle Bailey. Vous pouvez me faire confiance. »
« Vraiment. Bailey. Merci. Je reviendrai quand je serai devenu un Héros. En attendant, ne déchire pas l’herbe. »
« Oui, j’ai compris. »

Après cela, Bailey est rentré après avoir mit le villageois évanoui sur un Bu Horse.
Bon, vu que je n’ai pas lancé le sort sur l’herbe autour de son poignet, il est capable de l’enlever sans risque.
Mais dans cet autre monde où Celica est ma seule alliée, il me fallait au moins 1 assurance.

« Bon alors. »
Je retourne auprès de Celica qui est toujours endormie dans la plaine.
Même avec le combat intense et le vent qui soufflait, elle dormait paisiblement.

Haaa, j’ai laissé échapper un long soupir.
— Je vais probablement subir à nouveau ce genre de chose si je l’emmène avec moi.
Mais elle a formulé son vœu : « Pitié, sauvez-moi. Je veux continuer de vivre », j’ai juré en tant que Dieu que j’exaucerai ce vœu, et pour cela, je dois la protéger. Cela allait être difficile.
Maintenant que j’y pense, c’est étrange que son statut de Pécheresse n’ait pas été découvert jusqu’à son âge actuel.

Mettons cela de côté, que devrais-je faire.
Devrais-je effacer son statut de Pécheresse ? Quoique.
Contrairement à 【Anormalité d’État】 telle que la modification génétique,【Modifier】 quelque chose qui a déjà été attribué signifie se rebeller contre les Dieux de ce monde.
Ça ira si je ne me fais pas prendre, mais je préfère éviter de le faire si possible.

Pour commencer, le visage et le nom de Celica sont peut-être déjà connus dans cette partie du pays.
D’après ce que j’ai entendu, quand quelqu’un devient un Héros, il peut décider de ce qu’il faut faire des Pécheurs.

Dans ce cas, devrais-je la déguiser jusqu’à ce jour?

Je regardais Celica.
Manteau blanc et jupe rouge. Des membres minces semblables à ceux d’une poupée. Des gros seins qui se déplaçaient de haut en bas.
Longs cils et jolies joues. Des cheveux blonds ondulés et une peau blanche qui ressemblait à une lumière brillant dans les ténèbres de la nuit.
….Elle est jolie. Ce serait du gâchis de la cacher.
D’ailleurs, Celica brille encore plus quand elle se comporte naturellement. Je veux qu’elle soit libre.

— Je n’ai pas le choix, je vais le faire.
Ô Dieux de ce monde, je porterais tous les péchés.
Alors, ne la punissez pas.

Je mets un genou à terre à côté de Celica qui est couchée sur la plaine. Je pose une main sur son front prééminent. Je mets mon autre main dans l’interstice de ses vêtements et touche directement sa chair.
La douceur incroyable de ses gros seins et la température de son corps se transmettent dans la paume de ma main.

« — << Œil de la Vérité>> »

J’invoque le statut de Celica.
Et je le modifie tout en serrant ma main sur sa grosse poitrine.
——————–
【Statut】
Nom : Celica Eride [Rem Edelstein]
Sexe : Femme
Âge : 17 ans
Race : Humaine
Job : Marchande [(====)]
Classe : Chevalier Niv 5 [===== Niv 17]
Élément : 【Eau】 [Lumière]
——————–

Modification terminée.
Celica continuait de dormir paisiblement alors que son corps délicat a été touché.

Au fait, j’ai fait en sorte d’être le seul à pouvoir voir ce qu’il y a à l’intérieur des [].
Je risque d’avoir des problèmes si je fais une erreur lors de la restauration de son statut après que je sois devenu un Héros.
Mais bon, avec une telle altération, je ne pourrais pas échapper aux Dieux de ce monde s’ils le découvrent.
Ils vont certainement me tuer.

— Ça me va, j’ai déjà pris ma décision.

Je vais protéger Celica.
Il faut juste que je devienne un Héros pour que tout se passe bien !

*

J’ai mis les bagages sur le Bu Horse, et je me suis mis sur la selle avec Celica dans mes bras.
Elle était douce et très légère.
À ce moment-là, le vent souffla et balança ses cheveux blonds avec l’herbe.

Je me dirigeais lentement vers la capitale royale.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 5 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.