Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 20

Chapitre 20: Humiliation Totale au Tournoi !

Le jour du tournoi
On a droit au soleil depuis le matin.

Je me dirigeais vers l’arène avec Celica.
Les gens qui marchaient sur la route pavée de pierre me regardaient en souriant.
C’est bizarre. Je n’ai jamais eu cette expérience quand j’étais un Dieu invisible aux yeux des mortels.
C’est un peu comme un chatouillement.
Je ne pouvais que leur renvoyer un sourire embarrassé.

Quand j’ai regardé à côté de moi, Celica était en train de sourire. Ses yeux bleus sont remplis d’une lumière de confiance et de joie.
« Qu’est-ce qu’il y a, Celica ? »
« Rien, je pensais juste qu’il y avait quelque chose à laquelle même Keika-sama est faible. »
« Toi… je n’ai pas l’habitude, c’est tout. »
« Fufu. »
Celica rit comme une fleur qui s’est épanouie, puis elle serre fermement mon bras. Je peux sentir les formes de son corps délicat.
« O-Oi. Ne me colle pas comme ça alors qu’on est en ville. »
« Il n’y a pas de problème à cela. Fufu. »
Elle continuait de sourire comme si elle était ravie de quelque chose.


Nous sommes arrivés à l’arène.
Elle ressemble à un stadium de la Terre, il y a un stade ovale au centre avec des sièges arrangés en forme d’escaliers autour.

Comme les entrées pour le public et les participants étaient séparées, nous nous sommes séparés à l’entrée du stadium.
« Bon, j’y vais. »
« … Faites attention, Keika-sama. »
« Toi aussi, Celica. Agis conformément au plan. »
« Oui. »
Celica fronce les sourcils et affiche un air inquiet, mais elle hoche docilement la tête. Ses cheveux blonds brillent sous la lumière matinale.
J’ai hoché la tête et je suis allé à l’entrée des participants.


Un homme d’âge moyen qui semble être un employé m’approche immédiatement.
« Bonjour, Keika-sama, je vais vous guider vers la salle d’attente.
« Mon adversaire est déjà là ? »
« Gaff-sama n’est pas encore arrivé. »
« Ho, je vois. »
Je concentre ma conscience vers mes oreilles.
―<>.
Du bruit entre est résonne dans mes oreilles. Je le repousse et j’écoute sa voix.

« Héhé, cette femme est toute seule ― Vous connaissez l’plan, les gars. »
« Totalement. »
« Laisse-nous faire. »
« Alors, j’y vais. Kukuku, je vais humilier ce bâtard devant le public… »
Oh. Il est plutôt vigoureux.
À ce niveau-là, le vaincre en vaudra la peine.
Alors tâche de m’amuser.


J’ai suivi l’employé et marché dans un couloir étroit en pierre tout en me retenant de rire.
Et nous sommes arrivés à une petite salle d’environ 10 tatami.
Il y a des chaises, une table et une sorte de lit à l’intérieur.
Après avoir fait des petits étirements, un autre employé m’appelle.

« Vous devez être Keika-sama. Le premier match va commencer. »
« Vraiment. Conduisez-moi. »
« Par ici, je vous prie. »
J’ai suivi l’employé.


On est arrivés à un endroit lumineux qui était éclairé par le soleil levant.
Le stade ovale avec le sol en pierre. Mon adversaire et moi, on est dans les positions les plus éloignées.
*Ouais !* Le public qui regardait d’en haut a lancé des acclamations en me voyant.

Je regarde l’entrée du côté opposé.
Gaff et sa barbe hideuse sort lentement.
Il souriait en me montrant ses dents jaunes.


L’examinateur hurle de toutes ses forces.
« Allez, ça commence enfin ! … Premier match, Gaff VS Keika ! Une paire intéressante, vous ne pouvez pas détourner le regard ! Bon, vous êtes prêts ! Commencez ! »
Gooooong, le son du gong retentit.

J’avance tout en sortant mon tachi. Les manches de mon wafuku volettent.
Gaff tremblote face à mon attitude, mais il sort la grande épée sur son dos.
L’épée brille, reflétant la lumière du soleil levant.
Je me suis souvenu que c’était une épée célèbre.

Je plisse les yeux et je le regarde.
—————————————-
【Statut】
Nom : Gaff
Sexe : Masculin
Âge : 30
Race: Humain
Job : Chef de Bandits
Classe : Guerrier Niv 34
Élément : 【Feu】

【Équipement】
Arme : Épée Large Explosive 【Objet Volé par Meurtre】 : Ajoute des dégâts d’explosion, Faible probabilité de provoquer une Mort Instantanée
Armure : Armure d’Écailles de Chimère 【Objet Volé par Meurtre】 : Améliore l’Agilité, Sans Poids, Flottant

【Compétences】
Coupe : Tranche avec une épée à deux mains
Fauchage : Attaque horizontale avec une épée à deux mains
Attaque Explosive (Storm Press) : Attaque à l’épée depuis le haut et abat une tempête d’explosions sur l’adversaire
Frappe de Choc Aérienne (Pressure Down) : Saut vers le ciel suivi d’une puissante attaque renforcée par le poids

Frappe Stockée : Accumule de la puissance puis lance un coup d’épée. Écrase l’adversaire. Puissance doublée.
Frappe Anti-Magie : Utilise l’élan d’une attaque à l’épée pour annuler une attaque magique directe

【Compétences d’Arme】
Frappes de Rupture (Blaze Dancing) : Une attaque causant des explosions en chaîne. L’adversaire fuira comme s’il dansait
Vent Explosif : Dégâts supplémentaires causés par une petite explosions

—————————————-
Apparemment, il sait faire autre chose que parler, il maîtrise les compétences avancées des guerriers.

Comme Gaff s’est rapproché de moi, je lui ai parlé.
« Hé, tu devrais utiliser tes atouts tout de suite. Comme ça, tu mourras sans souffrance. »
« E-Enfoiré… ! »
Gaff se jette sur moi avec son visage rouge.
Une attaque horizontale.
【Fauchage】, hein.

J’esquive facilement en faisant un pas en arrière.
Il me poursuit en faisant un grand pas.
« Hmph ! »
Il soulève son épée diagonalement et avec violence, et attaque.
L’épée est vêtue de vent.
Ça doit être 【Attaque Explosive (Storm Press)】. On dirait qu’il s’est entraîné pour pouvoir l’utiliser avec un mouvement diagonal.

Je positionne diagonalement mon tachi et je dévie la puissante attaque avec peu d’efforts. Le sol est creusé par une explosion.
« C’est quoi cette attaque. Tu laboures un champ ou quoi ? »
Le visage de Gaff se tord de colère.
« Ne m’sous-estime pas ! »
Il agite continuellement sa grande épée. Fwoosh, fwoosh, elle ne fait que couper de l’air.
Je les ai facilement évitées à un cheveu près car elles n’étaient que de vulgaires 【Coupes】.


Gaff est déjà couvert de sueur, il peine à respirer.
« Putaiiiin… »
« Quoi, c’est tout ce que tu sais faire ? Hein ? Hein ? »
Je lève la tête et le regarde de haut.
Puis il saute vers le ciel en serrant les dents.
« Me sous-estime pas ! »
Un saut qui fait trois fois la taille d’un homme, il bloque le soleil.
―Pas mal. Ça, ça doit être 【Frappe de Choc Aérienne (Pressure Down)】.

La grande épée brille sous la lumière du soleil et tombe avec le vent !
Un coup puissant !

J’esquive en faisant un pas en arrière et je positionne mon tachi afin de m’en servir comme bouclier.
*BOUM !*
Les pierres du stadium se craquaient, un nuage de poussière s’élevait. Je bloque les débris volants avec le flanc de mon Tachi. *Ting, ting*, je les repoussais avec facilité.
Une épaisse fumée blanche s’élève.
Gaff est dans une posture rigide avec son épée abattue au sol.

Je n’ai pas manqué cette occasion.
J’ai casuellement poussé mon tachi vers l’avant, comme un escrimeur.
« Hop. »
La pointe touche l’épaule gauche de Gaff.
« Gwah ! »
Gaff hurle et recule.
« Héé, on dirait que même un idiot a des nerfs dans ses épaules. »
« P-Putaiiin…! E-Enfoiré… ! »
« Tu peux rien faire d’autre ? Aucune de tes techniques m’a touché, tu sais ? »
Après lui avoir fait comprendre que toutes ses techniques étaient inutiles face à moi, il a réalisé la différence entre nous.
Gaff a l’air terriblement blessé par mes paroles.
« U… ―Hmm ? Keke. »
Alors que son horrible visage déformé était sur le point de pleurer, les yeux de Gaff se sont soudainement mis à briller.


Et puis il a lentement balancé sa grande épée pour faire face à mon tachi. Ce mouvement n’était pas une 【Coupe】.
―Hmph. On dirait qu’il veut me parler de quelque chose.

Je balance lentement mon tachi pour faire face à son épée.
*CLAAANK !*
Nos épées sont entrées en collision.

Il approche son visage du mien durant notre impasse d’armes.
« Regarde les sièges droits du public… Kuku. »
Je bouge uniquement mes yeux pour regarder.

L’un des larbins de Gaff se tenait derrière Celica dans les gradins.
Peut-être même qu’il est en train de pointer une dague sur son dos.

Gaff parle en expirant son souffle puant.
« Abandonne si tu tiens à la vie d’cette fille. J’te laisserai en vie… mais on s’amusera avec elle plus tard ! »
Gaff riait après avoir dit ça.


Je ris avec un visage calme.
« Alors quoi ? Regarde un peu Celica. »
« Hein ? »
J’ai lancé un signal à Celica avec mon regard, j’ai même fait un clin d’œil.

Puis Celica a hurlé avec ses beaux cheveux blonds qui brillaient sous la lumière du jour!
« Keika-sama ! Ne vous inquiétez pas pour moi, je vous en supplie, vous devez gagner ! ―*CRUNCH !* »
Un bruit sourd de viande mordue résonna sous le ciel bleu.
Puis une ligne rouge coula immédiatement des belles lèvres de Celica.
Le sous-fifre derrière elle s’est mis à hurler.
« Uwaaa ! La fille s’est mordue la langue… ! C-C »est pas moi ! J’ai rien fait ! »
Le sous-fifre paniquait.
Celica s’est échappée de son emprise, a toussé du sang et s’est effondrée vers l’avant.
Ses cheveux blonds s’étalaient comme un éventail.

Je me mets à rire.
« Et donc ? Tu ― disais quoi ? »
Gaff est surpris au point où son visage a changé de couleur.
« T-Toi ! Tu t’fous complètement d’la mort de cette femme ! »
« Ah, oui. Je ne vais pas te pardonner pour avoir provoqué cette situation. »
« P-Putain ! T’es un démon ou quoi ! »
« Hmph, erreur. ―Je suis un Dieu. »
Je pousse légèrement mon tachi qui est en collision avec son épée. Gaff a été repoussé.
Gaff est tombé sur son dos et a soulevé un nuage de poussière.
La peur se voyait dans ses petits yeux.


Je regarde Gaff de haut et je lui parle avec un ton glacial tel un Dieu prononçant sa sentence.
« Tu mérites la mort pour tous les péchés que tu as accumulés. Regarde la mort en face! »
« D-De quoi ! J’ai rien fait d’mal ! »
Il hurlait en écartant les bras comme s’il parlait au public.

Mais mes <> vont révéler son vrai visage !
« Hoo. Dans ce cas, laisse-moi énumérer tes péchés ― Le numéro 1 date tout juste d’hier. Tu as attaqué un vieux boulanger qui marchait dans la rue durant la nuit, tu as pris son argent et tu lui as infligé de graves blessures. »
« Qu-! »
La voix surprise de Gaff a attiré la colère du public.
« De quoi ! », « Alors c’est toi le coupable ! », « Son pain était le meilleur, enfoiré ! »


Je me transforme en Enma-daiō et j’énumère ses autres péchés.
(NdT : Enma-daiō = le juge Enma dans Dragon Ball)
« Avant ça du côté des félonies, tu as attaqué la caravane de l’entreprise Biblo, tué tous les membres et volé leur cargaison. »
««« HEEEIIIN !»»»
Le public était surpris.
« C’est lui qui a fait ça. », « Il paraît que les bandits ont ri en tuant ces types qui ont supplié pour leur vie. », « Ce type est un bandit. »
Gaff hurle en postillonnant.
« Qu’est-ce que vous racontez ! Il a aucune preuve de c’qu’il dit ! »

Mais ma sentence n’était pas terminée.
« Je vois, des preuves, hein. Tu as attaqué le monastère à l’ouest, violé les femmes et les enfants, tué les hommes et pillé les trésors. L’un de ces trésors est l’armure que tu portes actuellement. ―De plus, tu t’es approché de Sabin le Chevalier Bleu, qui était en voyage, en te faisant passer pour un marchand, tu lui as fait boire une drogue soporifique et tu l’as assassiné. Cela est prouvé par la grande épée qui se trouve entre tes mains. »
« Kuh… PUTAAAIIIN… ! »
Gaff serre les dents tandis que ses yeux étaient injectés de sang.
Le public s’agite.
« Je me disais bien que cette épée était familière… ! », « Vas-y ! Tue-le ! », « Tue ce brigand ! », « Envoie-le aux gardes ! »
Ils ont commencé à dire des choses de ce genre.


Après ça, j’ai énuméré ses autres péchés et j’ai enfin proclamé ma sentence.
« Tu as tué plus de 100 personnes qui n’avaient opposé aucune résistance. Même si le roi te pardonnait, Dieu ne te pardonnera pas. »
« PUTAAAAAAIIIIIIN… ! »
Gaff rugissait tandis que des bulles blanches sortaient des coins de sa bouche.

Mais l’atmosphère dans le stadium était complètement en ma faveur.
« Massacre-le ! », « Tue-le ! », « Tue-le ! »
Il n’y avait pas le moindre appel à la merci.


Gaff tremblait pendant un moment, puis il a levé la tête avec un regard noir.
« J’voulais pas utiliser ça… mais toi, TOI, J’VAIS PAS T’LAISSER EN VIE ! »
« Je te retourne entièrement ces mots. »
« ABOIE TANT QU’TU PEUX ! ―T’ES FOUTUUU ! »
Il met sa main derrière et sort quelque chose qui était près de sa ceinture.
C’est un masque qui dégage une aura sinistre.

Il sourit comme un aliéné et met ce masque maudit.
*―FWOOOSH !!*

Une explosion s’est produite autour de Gaff.
Le public a été frappé par le vent violent et s’est mis à hurler.
« KYAAA ! », « UWAAA ! », « QUOI !? »
« IL A CRAQUÉ ! IL A MIS UN MASQUE MAUDIT ! »
« HII », « FUYEZ, FUYEZ ! », « CE CINGLÉ MAUDIT VA NOUS TUER ! »
Le public essaie de fuir.


Gaff pousse sa main vers le public.
« VOS GUEEEUUULES ! »
Un vent noir intense se déchaîne.
FWOOOSH ! Le vent vêtu d’une aura noire balaie le public. Même les gardes ont été emportés.
« IMPOSSIBLE ! », « QUELQU’UN, AIDEZ-MOI ! », « NOOON ! JE VEUX PAS MOURIR!»
Les cris du public remplissaient l’arène.


On dirait que Gaff est amusé par ces cris, il avance vers en convulsant son corps géant.
« Ge, gehe ! … La puissance ! La puissance ultime ! J’peux facilement écraser n’importe qui ! »
C’est vrai, les valeurs de ses capacités ont été multipliées par plus de 1 000.
On peut même dire qu’il est comparable à un Dieu.

Mais je ris face à ça.
« Vas-y, essaie. »
« NGAAAAA! »
Gaff a balancé sa grande épée en poussant un cri atroce.
L’épée est enveloppée d’une aura noire dangereuse !
―【Attaque Explosive (Storm Press)】, hein.

Je me dresse devant lui en souriant comme si de rien n’était. Je n’essaie même pas d’esquiver l’épée qui est sur le point d’être abattue sur moi.

*BAM―!*

Un bruit sourd retentit dans l’arène.
Le public retient son souffle tout en criant « HIII ».

La grande épée a touché ma tête.
Mais je me tenais calmement debout. Je ne versais même pas une goutte de sang.
Je le regarde avec dédain et je penche ma tête l’air de demander s’il avait fait quelque chose.

Les yeux sous le masque tremblaient d’inquiétude, sa voix tremblait en raison de la peur.
« P-Pourquoi ! Comment tu peux supporter un coup― !! »
« Tu es bête ou quoi ? C’est moi qui ai créé ce masque, tu croyais vraiment que je le rendrais capable de me tuer ? »
« Qu―! QUOI―! M-MAIS T’ES QUI AU JUSTE―! »
Gaff s’est mis à reculer sous le coup de la peur. Ses genoux tremblaient.


Je lève tranquillement mon tachi au dessus de ma tête. Il reflète la lumière du soleil et émet une lumière claire.
Je tord mon visage avec un sourire cruel en me souvenant de toutes les fois où il m’a insulté.
« Tu n’as pas entendu ? Je l’avais dit tout à l’heure, non ? ―Je suis… UN DIEU ! »

J’abats mon tachi avec un mouvement rapide ! Il laissait derrière lui une traînée de lumière qui surpassait la vitesse du son !

*SLASH !!*

Une ligne droite qui allait de la tête de Gaff à son aine !
L’élan de mon attaque a également coupé 2 pavés de pierre.
Mon tachi s’est enfoncé dans le sol.


*Shh*….. l’arène devint silencieuse.
Puis, *fwooosh~*, une légère brise souffla.
Comme si elle me bénissait.
Le masque maudit tomba de son visage comme s’il avait été pelé. Il est tombé au sol et s’est cassé en deux sous un bruit sec.

« Nge… nga… »
Gaff éleva une voix rauque alors qu’il avait les yeux grands ouverts, et il est tombé à l’arrière.
Et quand il s’est écroulé, son corps s’est ouvert en deux.
Son sang sombre jaillit comme une fontaine.


Au bout d’un moment, *UOOOOO* ! L’arène tremblait comme si elle avait été détruite.
Le public hurlait à l’unanimité.
« Tu l’as fait ! », « C’est toi le vrai Héros ! », « Keika-sama~ regardez-moi~ ! », « Keika-sama, prenez-moi dans vos bras ! »
Les femmes m’envoyaient également des acclamations torrides.

Et l’examinateur annonce à haute voix.
« Le vainqueur du 1er match est Keika ! Le perdant est ce déchet, Gaff ! Une ovation pour Keika le futur Héros ! »
*Clap clap clap* ! Des applaudissements intenses résonnaient tel un tonnerre.


Pendant ce temps, Celica s’est relevée avec ses cheveux blonds lâchés.
Elle essuie le liquide rouge autour de sa bouche avec le dos de sa main en souriant.
Puis elle a sorti un sac déchiré et une viande dure de sa bouche.
―C’est un caillot de sang fait à partir de fruits rouges bouillis, des 【Fruits de Rubera】.

Celica se met à crier avec ses yeux bleus remplis de détermination.
« Cet homme est un ami du bandit ! »
« Qu-, putain ! »
Le bandit s’est enfui.
Les spectateurs qui l’ont remarqué le pointent du doigt.
« Il est avec Gaff ! », « Attrapez-le ! »
« Vos gueules ! J’vais vous buter ! »
Le bandit a sorti son épée et l’agitait autour de lui.
« Héhé, maint’nant que Gaff est mort, je s’rai l’rpochain boss. J’vais m’tirer d’ici ― gwa! »
Une flèche a soudainement pénétré la poitrine du bandit.
Il ouvre grand ses yeux d’étonnement, regarde la flèche et bout de rage en voyant sa forme.
« Maz, enfoiré… ! Sale traî… tre… »
Il cracha du sang et s’effondra.

J’ai vu l’endroit d’où la flèche a été tirée.
Marziria, vêtu d’une robe et équipé d’un arc dans sa main, se tenait au sommet des gradins.
Il a levé la main quand il m’a vu, puis il a escaladé le mur, sauté vers l’extérieur de l’arène de 3 étages et a disparu.
« Il y en a un là-bas ! », « Il s’est enfui ! »
Les gardes courraient après lui. Je me demande si Marziria pourra s’échapper.
Mais bon, il a accompli son travail de remettre le masque à Gaff, alors je me moque du reste.


Je me retourne.
Je me dirige vers l’entrée tout en regardant Celica et en hochant la tête. C’est pour dire que je la félicite pour sa bonne performance.
Elle agite joyeusement sa main tout en me regardant timidement.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 20 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.