Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 2

Chapitre 2: Je vais exaucer ton vœu !

Il y avait un espace ouvert aussi grand qu’un gymnase à l’intérieur de l’épaisse forêt luxuriante.
Une femme chevalier était enchaînée à un rocher à côté d’une source d’eau pure située au coin de cet espace.
Elle me fit une requête à moi, un Dieu.

« S’il vous plaît… tuez-moi. »
« Eh ! »
Face à mon visage surpris, la femme chevalier tissa ses mots un par un.
« Je voulais devenir une héroïne pour vaincre le Roi Démon. J’ai fait de mon mieux tout en cachant mon identité… Mais au final, je suis toujours une Pécheresse, c’était un rêve impossible. »

« Mais, n’es-tu pas dévouée à Dieu ? Ce serait mauvais si tu meurs sans sa permission. »
Elle secoua la tête face à ma question. Ses riches cheveux blonds se balançaient tristement.
« Vous vous trompez. Pour qu’un Pécheur soit utile aux autres, il doit servir d’offrande au Roi Démon et ses subordonnés. »
« Qu’est-ce que tu as dit ! »

Je regardais les offrandes avec 《Les Yeux de la Vérité》
Nourriture pour Démons】 et Offrande au Roi Démon étaient présents dans Liqueur de la spécialité et Fruits de la spécialité.

Elle n’est pas un sacrifice pour Dieu !

De plus – et j’étais stupéfait de l’infaillibilité de ce système.
Les porteurs de l’élément Lumière, qui à le pouvoir de vaincre le Roi Démon, sont traités comme des Pécheurs et utilisés pour nourrir les démons.
N’est-ce pas pour ça que le véritable Héros n’est jamais né ?

*

La femme chevalier donna un coup sur son collier avec ses doigts effilés.
« J’ai tenté de retirer cette chaîne, mais j’ai échouée, vous non plus ne pourrez pas réussir. C’est pourquoi, s’il vous plaît, écoutez ma dernière requête. Avant je ne sois à la merci des démons – S’il vous plaît, tuez-moi. »
La femme chevalier abaissa la tête après avoir dit cela. Ses cheveux blonds baignés sous le soleil se balançaient magnifiquement.

Je rongeai mes dents et baissai mon regard.
« Est-ce que ça te convient, ça ? »
« Eh ? »
« Mourir ici par ma main ou celle des démons ? Est-ce vraiment ce que tu veux ? »

« Ce que je veux… c’est… –– Tout est fini. Nous n’avons plus de temps, dépêchez-vous de me tuer et de vous enfuir. »
« Ce n’est pas ce que je te demande. Que désire ton cœur ? Est-ce que tu veux mourir dans un tel endroit ? »
« C-Ce que je veux, c’est… »

À ce moment-là.
Un homme gigantesque, deux fois plus grand que moi, qui mesurait 175cm, apparut sous des bruits de branches cassées. Son corps était entièrement recouvert d’une peau rocheuse, ses jambes et ses bras étaient plus épais que mon torse.
Il tenait un marteau aussi grand qu’une voiture dans sa main.
Il ressemblait à un titan en pierre.

Il sourit vulgairement en voyant la femme chevalier.
« Gehehe… N’es-tu pas une jolie fille à tourmenter ? J’vais même pas utiliser mes bras et mes jambes, j’vais te bourrer de trous rien qu’avec mon entre-jambes, gehehe. »

La femme chevalier hurla avec un regard triste sur le visage.
« Aaa ! Partez ! Fuyez tout de suite, voyageur! »
« Je t’ai dit de ne pas t’occuper de moi. Annonce ton vœu ! »

Mais la femme chevalier me poussa tout en retenant des larmes dans ses yeux bleus.
« Pitié, vous devez vivre ! Vivez jusqu’au jour où le Héros-sama apparaîtra et terrassera le Roi Démon, par pitié ! »
« Ce jour-là n’viendra jamais ! Gyahaha ! »
Le titan de pierre rit à haute voix pour se moquer d’elle, puis il s’avança lentement vers l’espace ouvert.

*

Et puis il s’est approché de nous.
En regardant de plus près, ce géant de pierre qui me regardait de haut était vraiment malpropre.
« Nn~ ? T’es qui, toi ? Qu’est-ce tu fais ici ? T’es aussi un sacrifice ? »
« Désolé, je discute avec cette femme pour l’instant… Tu vas attendre un moment. »
J’ai jeté un coup d’œil rapide au géant avant de regarder à nouveau la femme chevalier.

La femme chevalier secouait sa tête comme une enfant. Ses larmes se sont éparpillées.
« Fuyez ! Partez pendant que je suis attaquée –– »
« Toi… »
J’étais impressionné sous la surprise et l’étonnement.

–– Même dans cette situation où elle est sur le point d’être tuée, elle se soucie plus des autres que d’elle-même…
Ce n’est pas seulement parce qu’elle est née avec l’élément Lumière, elle est réellement une fille avec un très grand cœur.

*

Le géant de pierre poussa un rugissement qui fit trembler la forêt. Plusieurs petits oiseaux surpris s’envolèrent vers le ciel bleu.
« Dis donc, toi ! J’sais pas qui t’es, mais personne ignore Greyhades-sama, l’un des quatre Rois Célestes du Roi Démon ! Crève ! »
Le géant de pierre souleva son marteau géant.
À lui seul, le marteau bloquait la lumière du soleil.

« Ah ! Fuyez –– ! »
La femme chevalier me poussa avec ses bras délicats. Elle essayait désespérément de me couvrir tout en ayant les yeux fermés. Des larmes sortaient du bord de ses longs cils et s’écoulaient sur ses joues blanches.

Kaboom !

Le marteau produisit un puissant impact.
La terre tourbillonnait face à la pression du vent et les bouteilles de liqueur mises en offrande roulaient au sol.

*

Un silence soudain s’ensuivit.
La femme chevalier qui avait les yeux bien fermés les ouvrit timidement –– puis ses yeux bleus s’ouvrirent largement face à la surprise.
Le géant de pierre avait lui aussi les yeux grands ouverts sous la surprise, son corps tout entier tremblait et les muscles de ses bras étaient gonflés. Il était clair qu’il avait tout donné dans son attaque.
« Q-QUOOOOIIIIIIII !? »

J’avais fermement arrêté son effort inutile.
–– Avec un seul doigt.

*

Tout en le regardant d’en bas, je lui parlais avec une faible voix rageuse.
« … Attends un moment –– C’est pas ce que je t’avais dit ? »
Une lueur vive sortait de mes yeux comme s’ils brillaient. L’Intimidation de Dieu.
« Hi… ! »
Le géant de pierre fit rapidement un bond en arrière. Il s’était retiré jusqu’au bord de l’espace ouvert, il était probablement trop effrayé.

Je me suis retourné vers la femme chevalier et lui dit avec une voix douce.
« Allez, dis-moi ton véritable vœu, je t’accorderai n’importe quoi. »
La femme chevalier avait les yeux grands ouverts de stupéfaction, mais son visage s’effondra pour une expression plus gracieuse en entendant mes mots.
« Ueee… P… é. S… oi… »
« Quoi !? J’ai pas entendu ! Répète ! »

À ce moment-là, le géant de pierre, qui s’était enfui jusqu’au bout de l’espace ouvert, commença à courir sous la colère.
« U-utiliser une technique bizarrrrrrrreeeee ! J’te pardonnerai pas !! »
Il fonça en faisant s’élever des nuages de poussière derrière lui.

La femme chevalier parla à nouveau.
« Sau… é. Ma… t… la… je… vre. »
« Parle plus fort! »
Après lui avoir crié dessus, la femme chevalier plia son corps et cria de toutes ses forces tout en pleurant !
« Pitié, sauvez-moi ! Malgré tout cela, je veux vivre ! Ouin~ ! »
La chevalière se courba et pleura à chaudes larmes.
« Bien dit. Laisse-moi récolter ton offrande. »
En disant cela, je récoltai les larmes qui s’accumulaient sous ses yeux.
Puis je détendis mon visage et souris.

Tout en sortant le Tachi sur ma taille avec la main droite, je déclarai à haute voix.

« Ton vœu, je l’ai entendu ! Mon nom est Keika Hiko-no-Mikoto ! Je vais exaucer ton vœu ! »

J’étalai alors les larmes recueillies sur le Tachi.
La lame du Tachi se mit à briller en bleu!

*

Le géant de pierre souleva son marteau géant.
« Futile ! C’est trop tard pour qu’tu puisses faire quoi que ce soit –– << Impact à Pression Mortelle >>! »
Le marteau descendit avec un «swoosh».
La vitesse du swing donnait l’impression que le manche était courbé comme un arc ––.

Je tenais tranquillement mon Tachi tout en restant immobile.
« Au nom de Keika Hiko-no-Mikoto, ô petit ruisseau qui coule depuis l’âge des dieux, rassemble ton pouvoir et forme un torrent furieux –– <<Eau Trancheuse de Démons>>!

–– Giii, zuaan !!

Un son lourd et épais remplit l’espace ouvert.

*

J’ai abaissé mon Tachi de manière désinvolte.
Le géant de pierre était immobilisé dans sa position où il comptait abaisser son marteau.
La lumière disparaissait rapidement des ses yeux hideux.
« C-com… comment… »

Des petits objets tombèrent au sol. Ils ressemblaient à des chenilles grises.
C’étaient les doigts du géant.

Bunk.
Le marteau tomba sous un bruit sourd.
Avec le choc de la chute, le corps et la poignée du marteau se brisèrent complètement.

Et ensuite.
Fwooshhh –– !
Une ligne droite de sang surgit de derrière le géant de pierre.
Il était coupé en deux de la tête jusqu’à l’entre-jambes et tomba.

Zwun…
Le géant de pierre s’effondra en faisant le son le plus lourd.

*

Je balançais mon Tachi afin de retirer le sang.
« Trop faible pour que je mentionne ton existence. »
Puis je m’approche de la femme chevalier qui s’est assise dans un coin de l’espace ouvert.
*Flash*
Sous un son aigu, son collier et ses chaînes se sont brisés et dispersés autour de la femme chevalier.
Je remis lentement mon Tachi dans son fourreau.

Bien que j’ai retiré ses restrictions, la femme chevalier semblait toute drôle. Elle ne bougeait pas et me regardait d’un air stupéfait avec ses yeux bleus.
« Est-ce que ça va ? »
Je me rapprochai de la femme chevalier qui ouvrait doucement ses jolies lèvres rouges.
Puis elle agrippa soudainement mes vêtements.
Et me tira.

La femme chevalier se mit à verser des larmes tout en se serrant contre mon ventre.
« Ros… sama …. Hé… sama. »
« Q-quoi !? »
« Héros-sama, Héros-samaaaaaa ! –– Je vous attendais, Héros-samaa !! »
Elle se mit à pleurer comme si elle avait prit feu. Tout en collant son visage contre mon ventre, elle pleurait comme une enfant.

« O-oy –– »
J’ai essayé de la séparer et de la faire se tenir debout, mais elle refusait et continuait de pleurer tout en secouant la tête comme une enfant.
Elle pleurait en répétant «Héros-sama, Héros-sama».

Je n’arrive pas à la séparer de moi.
Je lève les yeux vers le ciel et laisse échapper un soupir.
Je continue de caresser ses cheveux blonds fascinants pendant qu’elle pleurait.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 2 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.