Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 17

Chapitre 17: La Tour des Épreuves – L’Arrivée de la Petite Fille ! (5ème Étage)

Le 5ème étage de la Tour des Épreuves contenait les signes d’une atmosphère sinistre.
Les signes d’un Dieu qui s’est transformé en esprit maléfique.

Nous parcourons le passage en pierre tout en tuant les squelettes et les statues de pierre qui se trouvaient sur notre chemin.
Je me suis mis à détruire les murs et les portes à cause du manque de temps.


Au bout d’environ 30 minutes, nous sommes arrivés dans la salle la plus au fond.
Elle fait 20 mètres de large et 30 mètres de profondeur.
C’est à peu près la taille d’une grande salle de banquet d’un hôtel.
Le plafond était haut et il y avait plusieurs piliers de pierre.

Et une petite porte se trouvait au fond, mais un cercueil de pierre a été placé devant.
C’est clairement le Cercueil de Lapisia.
« Allez, le grand, avance. »
Le golem marche lentement.

Le vieil homme parle anxieusement.
« Ça va marcher, pas vrai ? »
« Le golem ne sera pas pétrifié. Il n’est pas vivant. Il empêchera le couvercle de s’ouvrir et couvrira le cercueil avec la terre dans le sac, ce qui calmera la colère de la Déesse. Ça devrait aller. »


Les bruits de pas du golem résonnent alors qu’il arrive devant le cercueil de pierre.
Il bloque le couvercle avec une main et utilise l’autre main pour jeter le contenu de son sac à dos.
La terre brune tombe sur le cercueil.
« C’est ça, continue ! Retiens le couvercle ! »

Je lance un sort en courant.
« Je suis Keika Hiko-no-Mikoto ! Dieu des ruisselets issu d’une terre étrangère ! Ô Déesse Mère de la Terre Lapisia ! Apaise le cœur de ton enfant en colère ! »
*Kah !*
La terre jetée autour du cercueil se met à briller.
Avec ça, la victoire est mienne !


Et là.
Le couvercle du cercueil de pierre s’ouvre petit à petit.
« Eh !? Hé, le grand ! Maintiens le couvercle ! »
Le golem retient le couvercle.

Je récite à nouveau l’incantation d’apaisement.
Mais le couvercle s’ouvre comme si de rien n’était.


Une brèche s’ouvre et une aura noire en sort violemment.
« Celica, le vieux, ne regardez pas ! »
Je fais demi-tour en courant et me cache derrière un pilier de pierre du côté gauche. Le vieil homme se cache derrière un pilier de pierre du côté droit.

Celica vient à mes côtés et sort un miroir de son sac. C’est un miroir à main en argent magique poli.
« Tenez. »
L’image d’une main noire sortant du cercueil de pierre se reflète dans le miroir.


Il va se faire détruire si ça continue !
« Le grand, cache-toi derrière un pilier ! »
Le golem se dirige lentement vers le pilier le plus proche.
Mais la main noire a transpercé son corps.
Après un moment de silence, le golem s’effondre.

Une ombre noire dotée d’une silhouette humaine se dévoile.
Elle avait la silhouette d’une femme avec des cheveux ébouriffés. Elle dégageait une aura violente.
Elle avance lentement, un pas après l’autre.

« Elle vient par ici. »
« Q-Que devrions-nous faire, Keika-sama. »
« Bon sang… pourquoi est-ce que la Déesse Mère de la Terre n’a pas exaucé mon vœu…! »


À ce moment-là, une voix endormie a résonné dans ma tête.
quelqu’un ici ?
Lapisia hein. On s’est parlé, avant. Je suis Keika.
fuis !
Non. Je suis venu ici pour m’occuper de toi.
tout le monde pétrifié ! alors fuyez !
Pourquoi est-ce que tu transformes les gens en pierre ? Tu es en colère parce que tu as été déterrée ?
maman colère ! protège lapisia !

J’ai réalisé mon erreur.
La personne en colère n’est pas Lapisia, mais sa mère parce que son enfant cachée a été déterrée !


« Keika-sama ! Elle est là ! »
« Tch ! Allons plus à gauche. »
Celica et moi nous déplaçons vers le côté gauche de notre pilier de pierre.
À ce moment-là, une flamme a surgi du côté droit.
« Viens ici, sale monstre ! »
Le cri du vieil homme résonna dans le couloir.

Je regarde dans le miroir, et l’ombre noire se tourne vers la droite tout en balançant ses longs cheveux.
Nice, le vieux !

J’appelle immédiatement Lapisia.
Lapisia, tu es dans le cercueil ?
Dans boîte nano.
Tu ne peux pas sortir ?
peut pas bouger.
Ligotée par la magie de ta mère, hein. Ça doit être une magie de terre.
Lapisia parle.

veut bouger…
Qu’est-ce que tu vas faire si tu peux bouger ?
aime pas maman-là ! Aime gentille maman !
Très bien. Je vais faire quelque chose.


Je tiens la gourde dans ma main. Prêt à la jeter à tout moment.
« Celica, fais du bruit près du côté gauche de l’entrée. Je vais au cercueil. »
« Entendu… soyez prudent. »
« Toi aussi, Celica. »
« Oui. »
Celica se dirige vers l’entrée avec ses cheveux blonds qui volettent.

Je me dirige vers le fond gauche de la salle tout en inspectant avec le miroir.
Et là, des bruits de coups sur les murs ont commencé à résonner. Celica frappait le mur avec le fourreau de son épée.
« Par ici, monstre-san ! »
L’ombre noire arrête de poursuivre le vieil homme et se dirige vers Celica.

Maintenant !


J’ai bondi hors de l’ombre du pilier de pierre. Je fonce vers le cercueil.
Cependant, Celica a hurlé.
« Keika-sama, là-bas ! »
Je regarde avec le miroir. Une aura noire me poursuivait à toute vitesse.
« Bordel << Jambes de Tempête >> ! »
*Fwoosh*, me voilà devenu plus rapide. Il faut lever le sort lancé sur Lapisia !

Je suis arrivé au cercueil !
Je jette de l’eau de la gourde.
« Ruisselet pur qui agit en mon nom ! Pénètre le sol, détruis les pierres et retire les restrictions de la terre ! << Eau Sacr >> »

Bam !
J’ai été frappé à la tête.
L’élan apporté par le coup m’a envoyé voler vers un pilier de pierre. Le pilier a été détruit et je me suis écrasé contre le mur du fond droit. L’impact a rondement bosselé le mur.
Je suis tombé au sol.
J’ai été attaqué par l’ombre noire qui me poursuivait.


« Putain… au moins, j’ai pas été pétrifié… »
Je me relève en appuyant mes mains sur le sol et regarde rapidement mon corps.

Paramètres
Santé : 399 200/614 600
Esprit : 513 456/566 600

J’ai perdu plus de 200 000 PV en un seul coup. Comme prévu de la part de la Déesse Mère de la Terre.
Ce coup aurait pu faire disparaître un humain ordinaire sans laisser de trace.

J’essaye de m’échapper en me basant uniquement sur la présence.
Mais un mur vicieux s’est dressé devant moi avant que je ne me sois complètement relevé.
Je ne pouvais que regarder le sol. Je ne pouvais pas lever le visage.
L’ombre se déplace. Je peux sentir son bras bouger.
On dirait que c’est la fin…

Non, dans cette situation, je dois foncer !

Je ferme les yeux et mets la main sur la poignée de mon tachi tout en prenant une posture accroupie.
Si j’arrive à déterminer où elle se trouve exactement, je pourrais la vaincre en un seul coup !
L’ombre noire attaque avec un coup de poing.
Je vais en finir en contre-attaquant avec un iai !
(NdT : Iaidō : https://fr.wikipedia.org/wiki/Iaidō)

Je récite intérieurement un sort << Don de la Lame d’Eau >>.
Face à la terre, l’eau est plus efficace que le vent.


La tension est à son comble.
La distance entre nous se raccourcit.
Mon adversaire fait un mouvement et

« HAAA ! »
Je dégaine !
*Shing !*
Une image de lumière bleue dessine un arc de cercle.
J’ai senti avoir profondément coupé son corps.
Mais il semble qu’elle a évité la mort instantanée !

« GYAAAA !! »
Un hurlement sec résonna dans la salle.
L’ombre noire furieuse se rapproche rapidement.
Kuh, elle est trop rapide, elle va m’attraper !
Je suis dominé par l’envie d’ouvrir les yeux pour vérifier, mais je ne peux pas faire ça.


Cependant, une voix d’enfant résonne dans la salle.
« maman, non nano ! »
*Bam !*
Un bruit sourd résonna, un pilier de pierre à côté tremblait.

Je sors le miroir et regarde ce qui en était reflété.

Une petite fille d’environ 10 ans et vêtue d’une robe blanche a poussé l’ombre noire par derrière et s’est accroché à elle.
« maman, arrête ! plus pétrifier ! »
« u… uga … lapi,sia. »
« lapisia aime gentille maman nano ! arrête nano ! »
Lapisia, avec ses longs cheveux bleus, retient sa mère. Ses grands yeux étaient dorés.
« protèger lapisia… pas laisser être tuée. »
« lapisia pas mourir ! alors arrête ! »
« protéger… tuer, obstacles… »
« maman ! »

Je me demandais pourquoi Lapisia parlait comme un bébé, apparemment, sa mère le fait aussi.
Enfin bref.
(NdT : dans le raw, Lapisia et sa mère parlent entièrement en katakana)

Je me lève avec ma gourde en main.
« Lapisia, retiens ta mère. »
« keika !? tu fais quoi ! »
« Je vais remettre ta mère à la normale. »
« vraiment !? d’accord ! »

Quand j’ai vu qu’elle n’écoutait pas sa fille, j’ai compris que sa colère était due une malédiction.
« stop… STOP… ! »
L’ombre noire reflétée dans le miroir se débattait violemment.
Mais sa blessure au ventre est profonde, elle ne peut pas déployer toute sa force.
De ce fait, même une enfant comme Lapisia est capable de la retenir.


Je m’approche tout en regardant dans le miroir.
Je verse de l’eau sur l’ombre noire et je lance un sort.
« Ruisselet pur qui coule à travers les montagnes, purifie les pouvoirs maléfiques et nettoie << Eau Sacrée Purificatrice >>. »
L’ombre noire est enveloppée dans une lumière pure.
« uuuuu… GUAAA… ! »
L’ombre noire se tordait intensément.
« e-elle va bien nano… ? »
Lapisia me regardait avec des yeux noirs remplis d’anxiété.
« Elle va bien. Aie confiance. »

Puis l’ombre s’est transformée en une ombre blanche.
Elle était enveloppée d’une faible lumière et je n’arrivais pas à déterminer sa forme exacte.
Lapisia sourit et enlace l’ombre blanche.
« maman, maman ! »
« Lapisia… je suis désolée de t’avoir laissée seule. »
« Hnn ! maman était là ! toujours ! je t’aime nano ! »
Elle frotte sa petite tête sur la poitrine de sa mère. Son visage brillait comme un soleil.


L’ombre blanche lève son visage. Un visage plat sans traits.
« Vous n’avez plus à utiliser le miroir. Dieu d’un autre monde Keika Hiko-no-Mikoto. »
« Vraiment. Lupersia, je t’ai attaqué avec toute ma force, ça ira ? »
« Oui, à peu près. Je dois juste rester immobile. »
« Pourquoi es-tu devenu un esprit maléfique ? »
« Le Roi Démon avait retenu ma fille en otage… j’ai été dominée par la colère. »
« Il a exploité l’amour d’une mère, hein. »
« J’ai honte… sinon. »
« Hmm ? »
« Veillez sur cette enfant, s’il vous plaît. »

Lapisia leva son visage. Ses longs cheveux bleus s’étalent.
« maman !? pourquoi nano !? tu vas quelque part !? »
La mère tend la main et caresse doucement la tête de sa fille.
« Je suis restée éveillée pendant tout ce temps, Lapisia, je dois dormir pendant un moment. »
« alors lapisia dors avec toi ! »
La mère secoue la tête. L’aura blanche trembla.
« N’as-tu pas déjà beaucoup dormi ? Je ne peux pas dormir quand tu es au lit, Lapisia, alors reste éveillée, d’accord ? »
« maman pas dormir, mal ? »
Je réponds.
« Lapisia, ta mère va redevenir un esprit maléfique si tu ne la laisses pas dormir, tu sais. »
C’est peut-être à cause de son rôle de Déesse Mère de la Terre, mais il semble qu’il faut qu’un Dieu de la terre soit éveillé.

*Uuu*, elle secoua la tête avec bourdonnement alors que des larmes s’accumulaient dans ses yeux dorés. Ses cheveux bleus voletaient furieusement.
« pas ça ! d’accord ! lapisia travailler dur ! »
« Gentille fille. Sur ce, Keika Hiko-no-Mikoto, prenez soin de mon enfant. »
« J’accepte ce vœu… Enfin, du mieux que je le peux. »
« Cela suffira, merci. Bien, Lapisia. Écoute bien cette personne et sois une gentille fille… et aide-le. »
« Oui ! aider keika ! »
Puis l’ombre blanche trembla, plongea dans le sol et disparut.

Lapisia continuait de caresser la partie du sol où sa mère est allée avec ses petites mains.
« partie… »
« Bon, allons-y, Lapisia. »
Quand je lui ai tendu la main, elle l’a fermement attrapée.
« keika sauvé maman, merci ! »
« Aïe aïe, tu serres trop fort. »
« lapisia travailler dur ! »
Son petit visage brillait de détermination.


Et là, j’ai entendu une voix surgir de derrière un pilier de pierre.
« Euh, est-ce que c’est terminé ? »
« Ouais, c’est bon. C’est fini. »
Celica s’approche avec son sac, secouant ses cheveux blonds.
Elle baisse la tête et regarde Lapisia qui me tenait la main.
« Est-ce que cette personne est Lapisia-sama ? »
« tante, qui ? »
« Tante… ! Je suis Celica ! appelle-moi onē-san. »
« mamie !! »
« Qu’est-ce que tu as dit ! »

Celica et Lapisia ont commencé à se disputer.
Je soupire et y mets fin.
« Oi, Lapisia. On ne se moque pas des autres. Et déjà, tu es plus âgée qu’elle. »
*Muuu*, les joues douces de Lapisia ont gonflé.
« lapisia aime keika ! celica aussi aime keika ! guerre ! »
« Non. Devenez amies. »
*Pfff*, Lapisia n’était pas satisfaite, mais elle avait l’air convaincue et s’est tue.


Celica saisit mon autre main.
« Tout de même. Comme prévu de votre part, Keika-sama… Mais, à ce moment-là, je croyais que tout était fini. »
Celica regarde le pilier de pierre brisé et le mur cabossé.
« C’était dangereux. Comme prévu de la part d’une attaque d’un Dieu. »
« Et vous avez triomphé, c’est incroyable, Keika-sama. »
« Hmm… »
Pour être honnête, j’ai sous-estimé l’Examen des Héros. Je n’aurais jamais pensé que le Roi Démon était impliqué dans le contenu de l’Examen.
Qui était celui qui a échoué au Japon parce qu’il était trop fier en tant que Dieu ?
Il faut que je me montre plus prudent jusqu’à ce que je sois nommé Héros.

Le vieil homme est venu.
« Désolé de vous interrompre, mais on a plus beaucoup d’temps. »
« Encore combien de temps ? »
« 7minutes. »
« Bordel ! Magnons-nous. »

Nous nous dirigeons vers la porte de l’étage
Le vieil homme l’examine en s’accroupissant et dit.
« Il faut juste une clé. J’ouvre. »
*CRIIIII*, la grande porte s’ouvre.


Un couloir s’étendait au-delà de la porte.
Une porte en fer familière se trouvait au bout. C’est la porte du mur extérieur de la tour.

« Hmm, avant ça, ce serait mauvais si les gens te voyaient, Lapisia. Mets la robe du golem pour cacher ta silhouette. »
« d’accord ! »
Elle porte la robe par dessus, couvrant sa robe blanche.
Le vieil homme parle.
« Mais il y a la diffusion, non ? »
« Si c’était le cas, le public aurait peut-être été pétrifié ; donc, je ne pense pas que ça soit diffusé. »
« Je vois. »
« Allez, on y va. »

Nous traversons le couloir.
À ce moment-là, j’ai crû entendre la voix de Lupersia.
Veillez sur ce monde, s’il vous plaît.
Les gens de ce monde en demandent beaucoup trop.
Je fais ça seulement pour moi.
Et là, j’ai cru entendre Lupersia rire.

Quand nous avons ouvert la porte, le ciel rouge du crépuscule est entré dans notre champ de vision.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 17 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.