Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 15

Chapitre 15: La Tour des Épreuves – L’Énigme Exécrable (3ème Étage ・ Partie 2)

3ème étage de la Tour des Épreuves.
Dans l’espace sombre aussi grand qu’une salle de concert, se trouvait une route serpentine d’environ 50 cm de largeur.
Des trous d’une profondeur inconnue se trouvaient des deux côtés de la route.
Parfois, le vent souffle d’en dessous avant d’être à nouveau aspiré.
Je marche prudemment, un pas après l’autre.

« Le vieux, surveille les alentours et préviens-moi si quelque chose ne va pas avec le feu. »
« Pas d’problème. »
« Celica, tu as beaucoup de bagages, alors fais attention où tu mets les pieds. »
« Entendu. »

Quand j’ai regardé avec les << Yeux de la Vérité >>, j’ai vu qu’il y avait des pièges partout.
Sol Effondrant: S’effondre quand on marche dessus.
Sol à Ressort: Rebondit quand on marche dessus, ce qui provoque une perte d’équilibre.


Je m’arrête sur la route étroite.
« Arrêtez-vous un moment << Sceau Bleu de l’Eau >>. »
J’ai dessiné une ligne magique sur la route de 50 cm de largeur. L’encre bleue entoure les pièges. Elle dévoile tous les pièges visibles dans sa portée.

En voyant ça, le vieil homme derrière moi s’est mis à parler.
« C’est des pièges ? »
« Ouais, il y en a un qui s’effondre, et un autre qui rebondit quand on marche dessus. »
« Les mettre dans une route aussi étroite, c’est dégoûtant. »
« Ils cherchent à nous tuer par tous les moyens allons-y. »

On continue de marcher sur la route étroite et sinueuse.
On a soigneusement surmonté environ 10 pièges. Notre progression n’était pas très bonne.
De plus, comme il n’y avait rien pour nous bloquer la vue, la porte qui se trouvait au bout du chemin était constamment visible.
Et comme nous n’étions toujours pas arrivés, ça nous rendait impatients.


― Puis.
Après environ une demi-heure de marche.
La route sinueuse a atteint le côté droit de la salle. Passé ce point-là, elle se tournait directement vers le centre jusqu’au côté gauche de la salle. *Fwoosh fwoosh*, le vent soufflait des deux côtés depuis le dessous.

J’arrête d’avancer et plisse les yeux.
On ne pouvait plus faire quelques pas sans tomber sur un piège.
De plus

«  La route devient encore plus étroite, hein. »
Elle ne fait plus qu’environ 30 cm de largeur.
Le vieil homme parle en fronçant les sourcils.
« Et le nombre de pièges a augmenté, pas vrai ? »
« Ouais. »
Celica fronce les sourcils et soupire.
« Dans ce cas, nous allons devoir faire attention où nous mettons les pieds. »
« C’est vrai Non, c’est une bonne pensée. Bien joué, Celica. »
« O-Oui ? De tels louanges juste pour cela… »
Celica penche la tête avec une expression troublée.


Je lève la tête. Je regarde le plafond.
Il semble que seules des ténèbres obscures se répandaient.
Mais je pouvais évidemment le voir. Ou plutôt, je peux voir son
Statut.
———————————————–

Statut
Nom : Araignée des Ténèbres
Élément :
Ténèbres

Attaque : 800
Défense : 100
Santé : 1500
Esprit : 300

Compétences
Fil d’araignée : Attaque en vomissant un fil. Diminue la vitesse.
Toile d’araignée : Capture l’ennemi dans une grande toile. Prive de toute action.
Crocs empoisonnés :Effets de paralysie et de sommeil.
Liquide acide : fait fondre l’adversaire.
———————————————–
Il y a également
Nid en Fil Noirqui était affiché.


Je grimace et ris.
« Hmph, attaquer d’en haut alors qu’on concentre notre attention sur le sol. Le designer est vraiment un enfoiré. »
« Eh, que voulez-vous dire ? »
« Qu’est-ce qu’il y a, Keika ? »
Je leur montre le plafond.
« Il y a une araignée noire là-haut. Une araignée des ténèbres. »
« Sérieux ! »
« Que devons-nous faire, Keika-sama ? »

J’incante immédiatement une magie.
« Tâchez de garder pied à terre, tout le monde… Brise qui agit en mon nom, deviens des lames furieuses et fait abattre ta rage << Tranchant de l’Épée de Tornade >> »

FWOOOOOSH !

Une tornade s’est déchaînée près du plafond.
Des lames de vent en sortent et des bruits sourds résonnent plusieurs fois.

« KSHAAAAAA ! »
Les cris de la mort de l’araignée ont résonné dans les ténèbres profondes.
Et puis son cadavre est tombé dans le trou en laissant échapper du fluide corporel.
Elle était aussi grosse qu’une maison.
L’affronter sur cette route étroite aurait été dangereux.


La tornade se dissipe, et le calme revient.
« Le vieux, tout va bien avec le feu de joie ? »
« Tout va bien. La flamme est toujours verte. »
« Bien, allons-y. »
« D’accord. »
« Oui. »
Nous continuons de marcher sur la route étroite tout en faisant attention aux pièges.


Une heure après avoir commencé à marcher sur la route étroite.
Nous sommes enfin arrivés de l’autre côté.
C’est endroit est à peu près aussi grand qu’une salle de classe.
Il y a une grande porte et 5 piédestaux devant nous.
Une partie de la porte était en quadrillage et on pouvait voir des escaliers qui descendaient derrière.

Porte de l’Étage: Porte menant à l’étage suivant.
Piédestaux du Feu Vert: Posez 5 bougies dotées de la flamme verte pour recevoir la clé.

On dirait qu’il n’y a pas de piège.
Je pose le feu de joie qui était sur mon dos.
Le sol tremble face au poids du piédestal.

« *Soupir* Celica, allume les bougies et mets-les sur les piédestaux. »
« Oui. »
Celica sors les bougies de son sac, les allumes une par une et les mets sur les piédestaux.
Quand la 5ème bougie a été mise, les flammes sont devenues plus grandes et sont devenues une grande lumière verte.

Et là, deux clés sont apparues dans la lumière verte.
L’une était enveloppée dans une lumière bleue, l’autre dans une lumière rouge.
Des mots sont apparus au même moment.

Celica lit immédiatement les mots avec sa belle voix.
« Euh, il est écrit Utilisez la clé bleue s’il n’y a que des hommes qui avancent, utilisez la clé rouge s’il n’y a que des femmes qui avancent »
Le vieil homme tord son cou épais.
« Oi oi. Qu’est-ce qu’il faut faire si l’équipe contient des hommes et des femmes ? »


Je plisse les yeux et regarde silencieusement la clé bleue.
Fausse Clé des Hommes: Un gaz toxique sortira si elle est utilisée sur la porte d’étage. Tous les membres de l’équipe agoniseront jusqu’à leur mort. Les remèdes et la magie sont invalidés.

« Des pièges même ici ! »
« Qu’est-ce qu’il y a, Keika ? »
« Si on utilise la clé bleue pour les hommes, du gaz toxique sortira et tout le monde mourra. »
« Bordel. Dans c’cas, la clé rouge pour les femmes est la bonne. »


Je regarde la clé rouge.
Fausse Clé des Femmes: Des slimes à tentacules tomberont, ils ne feront fondre que les vêtements et les armures, mais ils utiliseront leurs tentacules pour écarter les bras et les jambes de leurs cibles et joueront avec elles sans pitié. Ils leur donneront du plaisir jusqu’à leur mort.

Je tourne instinctivement mon regard sur Celica.
Célica fut déconcertée et cacha immédiatement ses gros seins derrière ses bras frêles. Elle me regardait les sourcils froncés et les cheveux blonds ébouriffés.
« K-Keika-sama, vous venez de penser à quelque chose d’indécent, là ! »
« C-Comment tu le sais ! »
« Vous y avez vraiment pensé ! Je peux à peu près savoir ce que pense une personne que… j’aime. »
Le visage de Celica tourne subitement au rouge et elle baisse la tête.
Le vieil homme siffle en grimaçant.
« Ho ho, pas mal. »
 » V-Vous vous trompez, c’est parce que j’aime le Héros-sama que… uuu. »
Elle n’arrivait plus à finir ses mots. Son visage devenait de plus en plus rouge.


Je force le changement de sujet tout en me grattant la tête.
« La clé rouge fait tomber des slimes à tentacules qui abuseront de nous jusqu’à notre mort. Les deux clés sont des pièges. »
« Hooo. Les deux sont des pièges, hein. Mais j’ai examiné la porte, et elle a besoin d’une clé magique. »
« On aurait négligé quelque chose ? »
Je regarde la porte, les piédestaux et la route étroite que nous avions parcourue.
Mais il n’y avait rien.

Celica parle avec inquiétude.
« Que devons-nous faire… ? Nous avons fait ce qui a été demandé. »
« Vous allez pas m’dire que ça peut pas être résolu. »
Le vieil homme a dit ça les bras croisés.


Je réfléchis tout en caressant mon menton.
« Il ne devrait pas y avoir de réel problème. C’est vrai que ce donjon est équipé pour essayer de nous tuer à coup sûr, mais on peut être sûr qu’il n’est pas fait de façon à ce qu’on ne peut pas gagner. »
« Pourquoi, Keika-sama ? »
« Parce que c’est plus amusant. Si c’était impossible à réussir, ils ne s’amuseront que quand nous serons morts. Mais si ça peut être réussi et que les challengers se trompent et meurent, ceux qui connaissent la bonne réponse se moqueront de leur stupidité, ça rend la chose bien plus amusante. »
Celica fronce les sourcils de dégoût.
« … C’est horrible, y a-t-il vraiment quelqu’un qui s’amuserait face à des choses aussi dégoûtantes… »
« Ouais, il y en a. Ce donjon a été conçu par cette ordure. C’est pour ça qu’il y a un moyen de résoudre cette énigme. »
Je ne vais pas dire que c’est le Roi Démon. Ils en seraient beaucoup trop choqués.

Le vieil homme parle avec un visage sinistre.
« Mais on a fait ce qu’y a été d’mandé, pas vrai ? On allume les bougies, on les pose et ça ouvre la porte ou un truc dans l’genre. »
« C’est vrai… c’était quoi les détails, déjà ? »
Quand j’ai posé la question, Celica a fermé ses yeux dotés de longs cils et a parlé.
« Je m’en souviens c’était Transférez la flamme du feu de joie sur les bougies et avancez. Ainsi, la porte verte s’ouvrira. »
« La porte verte… je vois. Ce n’est donc pas la lumière rouge ou bleue une minute ? »
« Keika-sama ? »


Je m’approche du feu de joie que j’ai posé par terre.
La flamme verte brûlait sans relâche.
Quand je regardais de plus près, je pouvais voir un morceau de lumière verte.

Clé de l’Étage: La clé qui ouvre la porte menant à l’étage suivant.

Je ris sous l’étonnement, puis je retrousse ma manche, et je plonge ma main dans le feu de joie !
*Hiii*, Celica a hurlé.
Je sors ma main et la leur montre.
« Voilà. »
Une clé verte brillait.
Le vieil homme criait sous le choc.
« Elle était apparue là-dedans ! Il aurait fallu faire 5 allers-retours si vous aviez pas pris le feu de joie ! »
« Sérieusement. »
Si on avait fait ça avec la méthode normale, on aurait perdu du temps, du pouvoir magique et de la concentration, ce donjon est vraiment écœurant.

Celica accourt vers moi et touche ma main avec ses douces mains blanches.
« Keika-sama, comment va votre blessure ? »
« Ça va. C’est rien du tout, ça << Soins Complets >>. »
La brûlure a guéri instantanément.
Celica me regarde avec ses yeux bleus remplis d’une lumière d’anxiété.
« C’est peut-être trop tard pour dire cela, mais je vous en prie, ne soyez pas si téméraire. Dorénavant, je serais vos bras et vos jambes. »
« Idiote. Et si ta belle peau recevait des cicatrices ? C’est moi qui vais le faire. »
« Uuu… Keika-sama. »
Je ne saurais pas dire si Celica est heureuse ou mortifiée. Elle me regarde en mordant ses lèvres rouges.


Je prends mon sac et me dirige vers la porte avec la clé.
J’insère la clé, la tourne, et la porte s’ouvre en faisant un bruit normal.
Je parle tout en poussant la porte.
« Les plus grands indices étaient
la porte verteet ce que le vieil homme a dit : Qu’est-ce qu’il faut faire si l’équipe contient des hommes et des femmes. »
« L’échec signifie la mort instantanée, c’est pas une blague. »
« Sérieux. »

Des escaliers qui descendaient se trouvaient au fond.
Quand j’ai jeté un coup d’œil à l’intérieur, il faisait sombre et il y avait peu de lumière.
Bizarrement, l’air était humide, des gouttes d’eau tombaient des murs en pierre.

« … Hé, on est là depuis combien de temps ? »
« Un peu plus de 6 heures, je dirais. »
« Plus que 4 heures, hein… faisons de notre mieux pour les 2 derniers étages. »
« Ouais. »
« Oui, Keika-sama. »
Je suis descendu des escaliers alors que j’étais encouragé par des voix pleines de confiance et de respect.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 15 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.