Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 14

Chapitre 14: La Tour des Épreuves – Comment Transporter Ça en Une Seule Fois ? (3ème Étage ・ Partie 1)

3ème étage de la Tour des Épreuves. Il nous reste 5 heures et 20 minutes avant le coucher du soleil.

Nous avons ouvert la porte et légèrement avancé.
Le vent soufflait. Un grand espace s’étendait devant nous. Il était plus grand qu’une salle de concert.
Mais il n’y avait pas de plancher. Une obscurité profonde s’étendait partout. On ne pouvait pas voir le fond.
J’ai essayé de faire tomber un caillou, mais je n’ai pas pu l’entendre toucher le fond.

Un sol étroit d’environ 50 cm de largeur s’étendait dans cet espace.
La route menant à une porte qui se trouvait de l’autre côté ressemblait à un serpent.

Il y a un pilier d’environ 1 mètre à côté de la porte que nous avons passée, une torche avec une flamme verte brûlait sans relâche sur ce pilier. On pourrait peut-être appeler ça un feu de joie.
Il semble que la flamme est verte parce qu’elle est magique.

Je remarque soudainement le bandage sur le bras du vieil homme et lui demande.
« Ça ira, pour la blessure ? »
« Oui, pas d’problème. »
« Je vais la guérir avec la magie juste au cas où. »
« Vous pouvez même utiliser la magie de soin ! Vous êtes vraiment incroyable. »
J’ignore le commentaire surpris du vieil homme et utilise rapidement << Soins Complets >> et << Désintoxication >>.

Celica poussait un soupir d’admiration en voyant la lumière qui émanait de la paume de ma main.
« Je suis sûre que Keika-sama peut faire n’importe quoi. »
« N’en dépend pas trop, tu veux. »
« Oui, je dois au contraire travailler dur pour pouvoir vous être utile. »
« Alors, va lire ce qu’il y est écrit sur le piédestal pendant que je soigne le vieux. »
« Entendu. »
Celica se retourne et se dirige vers le feu de joie la jupe secouée.

Je regarde Celica qui lisait depuis une position accroupie.
« Keika-sama, il est écrit
Transférez la flamme du feu de joie sur les bougies et avancez. Ainsi, la porte verte s’ouvrira. »
« Des bougies ? »
« Il y en a 5 derrière le piédestal. »
« 5, hein… peut-être que ce ne sont pas des bougies de rechange et qu’il faut toutes les utiliser. »

Je vais dans l’espace où les ténèbres s’étendent et mets un pied sur le sol étroit.
Je mets une main au dessus d’un trou.
SWOOSH !
Un vent soudain a soufflé, frappant ma main et faisant voleter le manche de mon wafuku.
Est-ce qu’il a soufflé depuis le fond du trou ? Non, il est aspiré via la magie.

« Je vois. La flamme s’éteindra si on ne marche pas sur le plancher étroit. »
Même si je volais dans les airs, je risque de me faire aspirer.

Je réfléchis.
Il faut les transporter tout en étant concentré. Il faut faire attention à ses mains, à ses pieds, et évidemment aux pièges et aux monstres.
Réduire la force mentale, hein. Ce truc est clairement mauvais pour les nerfs.

Celica se lève avec des bougies épaisses qui faisaient environ 20 cm de long.
« Nous devrions y aller, Keika-sama. Mais comment transporter les 5 bougies ? »
« Je les porterai toutes. »
« Eh !? Mais si les monstres attaquaient… »
« Je n’ai qu’à faire ça << Vent Flottant >>. »
Fwoosh, les bougies partent de la main de Celica.
Les 5 bougies flottent vers le feu de joie.
Elles sont allumées avec une flamme verte.

Les yeux bleus de Celica furent grands ouverts.
« Vous êtes incroyable, Keika-sama. C’est la première fois que je vois une telle magie. »
« Vraiment. Mais bon, je m’en doutais un peu. »
Basiquement, j’ai plus d’Arts Divins, des magies que j’ai créées moi-même, que de magies ordinaires.
Comment est-ce possible ? Parce que je suis un Dieu.

Mais au moment où je me suis laissé emporter, j’ai soudainement eu le vertige.
« Urgh. »
Je reste ferme malgré mes jambes qui chancelaient.
Celica hurle avec une voix claire.
« Keika-sama !? »
« Oi, qu’est-ce qui se passe, Keika ! »

J’ai été frappé par une sensation de perte d’énergie.
Je regarde immédiatement le feu de joie et les bougies avec les << Yeux de la Vérité >>.

Feu de Joie à la Flamme Verte: Placez ce feu magique devant la porte d’étage pour pouvoir aller à l’étage suivant.
Bougies de Dissipation de Pouvoir Magique: Consomme le pouvoir magique de l’utilisateur pour que la flamme magique continue de brûler. Si vous lâchez prise ou tombez à court de pouvoir magique, la flamme magique redeviendra une flamme ordinaire.

Tch, c’est donc un truc de ce genre !
Je regarde ma main.

——————————————
Statut
Nom : Keika Hiko-no-Mikoto
Paramètres
Santé : 614 600
Esprit : 531 204/566 600

Attaque : 102 220
Défense : 143 620
Attaque magique : 184 020
Défense magique : 42 620
——————————————

J’ai perdu une tonne de PM !
J’avais utilisé les << Yeux de la Vérité >> et plein d’autres magies, donc ça n’aurait pas été étrange d’avoir perdu environ 10 000 PM, mais là, c’est beaucoup trop.

J’ai annulé << Vent Flottant >> sur toutes les bougies sauf une.
Les bougies sont tombées par terre. Les flammes des bougies qui n’ont pas été éteintes sont retournées à l’orange.
Je continuais de regarder mon statut, et de perdre du pouvoir magique.
C’est tombé à 530 071. Une consommation de 1 133. 0,2 % de ma quantité maximale.
Avoir tenu les 5 bougies m’a fait perdre 1 % de ma réserve maximale, soit 1 566. Pas étonnant que c’était intense.
J’ai immédiatement éteint la bougie.

Les longs cheveux blonds de Celica se secouaient dans les airs alors qu’elle courait vers moi et sautait par-dessus les bougies.
« Keika-sama, que se passe-t-il !? »
« Ces bougies consomment du pouvoir magique. Et ça a l’air de diminuer par ratio. »
« Ratio !? Vous voulez dire que plus une personne possède de pouvoir magique, plus elle en perdra ? »
« Exact… Celica, essaye d’en allumer une avec le feu. »
« Oui. »
Celica ramasse une bougie avec ses doigts frêles et se dirige vers le feu de joie qui brûlait sur le pilier de pierre.
La flamme verte s’est immédiatement allumée.
Celica possède la quantité de pouvoir magique la plus basse du groupe. Elle était à 165.

Celica, le vieil homme et moi continuions de regarder la bougie qu’elle tenait devant sa poitrine.

Mais j’avais beau regarder, le pouvoir magique de Celica ne diminuait pas.
Il a finalement baissé d’1 point au bout de 3 minutes.

Alors, c’est vraiment par ratio. 0,2 % de 165 est 0,33.
Il a baissé de 0,2 % en 1 minute, et je pouvais voir le chiffre diminuer au bout de 3 minutes.

Je hoche la tête et lui donne des nouvelles instructions.
« Maintenant, Celica, allume une bougie avec celle que tu as dans tes mains. »
« Eh… ah, oui ! »
On dirait que Celica a immédiatement compris, elle a ramassé une deuxième bougie et l’a allumée.

Cependant.
La bougie qui a été allumée par la flamme d’une autre bougie avait une flamme orange normale.
« Être allumée par une autre bougie ne lui donne pas la couleur verte. »
« Dommage… »
Celica baissait les épaules sous la déception.

Le vieil homme qui regardait s’est mis à parler
« On dirait qu’vous avez beaucoup d’pouvoir magique, Keika, vaut mieux qu’vous n’en perdez pas. Y a 5 bougies, alors Celica va en prendre deux, et moi, j’en prends une. On les dépose à l’autre côté, puis Celica et moi, on en prend une chacun. Ça nous fera un seul aller-retour. »

Je regardais la route étroite serpentine dans le grand espace sombre.
« Non, on ne peut pas. On dirait qu’il nous faudrait environ 1 heure rien que pour l’aller, faire un aller-retour nous prendrait donc 3 heures. »
« Alors, que devons-nous faire… ? »
Celica penchait la tête, ses yeux bleus étaient embués d’anxiété. Ses cheveux blonds brillaient sous la lumière du feu vert.

Je ris en faisant la grimace.
« On va faire ça en un seul voyage, évidemment ! Comme si on allait perdre du temps ici! »

Un donjon qui épuise la concentration et le pouvoir magique après avoir réduit l’énergie physique.
Affaiblir complètement les proies afin de pouvoir les tuer à coup sûr.
Une idée vraiment fourbe et odieuse.

Comme si j’allais jouer le jeu du Roi Démon !

Le beau visage de Celica fronce les sourcils.
« Mais comment pouvons-nous faire cela ? »
« En faisant ça. »

J’avance à grands pas vers le feu de joie et sors mon tachi.
«  << Don de la Lame de Tempête >>. »
Le tachi est couvert d’une lame de tempête. Puis je positionne le tachi au dessus de moi tout en regardant avec les Yeux de la Vérité.
Celica ouvre ses lèvres rouges, abasourdie.
« E-Eeeh ? »
« O-oy, Keika, qu’est-ce que vous faites !? »
« Deyaaa ! »

BOOM !

J’ai tranché les supports du feu de joie qui s’est écrasé au sol.
Le piédestal du feu de joie était penché.
Je rengaine rapidement mon tachi et soulève le piédestal du feu de joie avec mes deux mains.
« C’est plutôt lourd. »
Je soulève péniblement le feu de camp et son piédestal qui ont l’air de peser plusieurs centaines de kilos.
Et j’arrive enfin à les soulever du sol.

Celica fut surprise et mit sa main sur sa bouche.
« K-Keika-sama ! Qu’est-ce que vous essayez de faire ! »
« Qu’est-ce que vous fabriquez, Keika ! N-Non ! »
Je ris en posant le piédestal.
« Si on ne peut pas se permettre de faire un aller-retour, alors je n’ai qu’à emporter le feu avec moi. Regarde. Même si je déplace le piédestal, la flamme reste verte. »
« Q-Quelque chose d’aussi absurde… »
« Votre idée est pas humaine, dans le bon sens. C’est au niveau d’un Dieu ou d’un Diable… »
Bien qu’ils étaient choqués, ils ont petit à petit commencé à sourire.

Je pose mon sac et porte le feu de joie sur mon épaule.
« Je passe en premier, le vieil homme sera derrière moi. Ensuite, le grand homme. Et en dernière, Celica avec les bougies et mon sac. »
« Entendu. »
« Pigé. »
Leurs visages se resserrent une fois les préparatifs terminés.
« Allez, on y va ! »
Je marche sur la route étroite qui s’étend dans l’espace sombre tout en portant fermement le feu de joie sur mon épaule.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 14 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.