Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 13

Chapitre 13: La Tour des Épreuves – La Rencontre Sans Fin (2ème Étage)

Nous sommes descendus au « 2ème étage » de la Tour des Épreuves. Il nous reste 7 heures et 50 minutes avant le coucher du soleil.
Le chemin est en pierre, comme celui du 1er étage. Sa hauteur est toujours dans les 2 mètres, mais sa largeur est à présent à 3 mètres.
Cependant, une ligne blanche était dessinée par terre juste après qu’on ait descendu les escaliers, et j’ai poussé un soupir d’incrédulité en voyant le couloir au bout.

« C’est quoi, ça… »
Je regardais devant.
Une foule de monstres était rassemblée dans le grand couloir qui s’étendait devant.
Squelette Épéiste: Un squelette blanc avec seulement une épée. Faible, mais attaque en groupes.
Gargouille: Une statue de pierre modélisée d’après un démon. Solide.
Chevalier Squelette: Un squelette noir avec un équipement lourd. Solide et rapide.
Statue Maléfique (Evil Statue): Une statue de pierre modélisée d’après un sinistre diable. Solide et puissante.

Il y a également des Recovery Bones.
Ils sont aussi forts que celui du 1er étage, mais leur temps de régénération n’est que de 5 minutes.

D’abord, une multitude de pièges à mort instantanée, et maintenant, une myriade de monstres qui attaquent en hordes. Une idée incompétente qui est vraiment digne d’un jeu de merde.
Ou plutôt, je peux voir à travers le train de pensées du designer. Il cherche à nous tuer par tous les moyens.

Cependant, quand je regarde avec les << Yeux de la Vérité >>, il semble qu’il n’y a pas de piège.
Évidemment. Les monstres auraient marché dessus, sinon.


Alors que je les observais tout en réfléchissant, Celica, qui portait un sac, s’est placée à côté de moi et secouait ses cheveux blonds. Son joli visage était rempli de détermination.
« Faisons de notre mieux, Keika-sama. »
« Ouais, évidemment ne traîne pas derrière, vieil homme. »
« Évidemment. »

Celica sort sa rapière pour la première fois. La lame a l’air d’être en fer rouillé. Cependant, mes yeux pouvaient voir une lame d’argent émettant une lumière étincelante à l’intérieur.
Le vieillard sort une grande dague à lame incurvée.

De même, je sors mon tachi. Je verse l’eau de ma gourde sur la lame et l’emblème brille en bleu. Je verse également de l’eau sur les lames de leurs armes.
«  << Don de la Lame de Vent >> … allons-y ! »
« Oui. »
« Allez. »
Le grand homme porte les bagages et nous suit en silence.


J’ai couru au-delà la ligne blanche.
Les monstres qui vagabondaient se sont mis à m’attaquer comme une vague.
J’ai envoyé mon tachi doté de la Lame de Vent sur les monstres qui arrivaient en hordes.

Les 3 premiers monstres ont été victimes de mon tachi, les dégâts additionnels provoqués par le vent ont balayé environ 5 monstres derrière eux et ont été réduits en pièces.
Une puissance destructrice féroce. Celica et le vieillard derrière moi me suivaient immédiatement tout en affichant des têtes surprises.
Mais les squelettes et les statues de pierre n’étaient pas surprises.
Ils foulent les ossements de leurs compagnons et se jettent sur moi !

Je pare les attaques rapides et continues de 2 Chevaliers Squelettes avec une défense extrêmement fine.
« Deyaaa ! »
Je fais une attaque ascendante avec mon tachi. Les squelettes ont été réduits en petits morceaux.
La gargouille qui s’est faufilée derrière moi a également été détruite.


Après ça, j’ai attaqué environ 10 fois de plus avec mon tachi, et plus de 50 monstres ont été détruits.
Mais on a même pas parcouru 1/10 du couloir.

Je reverse l’eau de ma gourde sur la lame de mon tachi et refais briller son emblème.
« Hmm ? Le vieux, c’est pas une espèce de porte cachée au fond de ce mur ? »
« Hein… ah, c’est vrai, y en a une. »
« Va voir pendant un moment. Je vais retenir l’ennemi ici. »
« D’accord. »
Le vieil homme touche le mur et commence à l’étudier.


Je détruisais à coups d’épée les squelettes et les statues de pierre qui arrivaient les uns après les autres.
Comme je ne pouvais pas me déplacer, les restes des monstres s’empilaient autour de mes pieds.

Je réfléchissais tout en me battant.
Je m’en sors bien parce que je suis un Dieu.
Mais si c’était une équipe de Héros avec une puissance correcte, leurs forces ne seraient pas… ?
Non !!

Je hurle tout en agitant mon tachi.
« Le vieux, reviens ! »
« Hein ! »
Le vieil homme se releva rapidement.
Au moment où la porte cachée s’est ouverte, une foule de Squelettes Épéistesest apparue.

« Bordel ! << Lame de la Tempête >> ! »
J’ai donné un coup avec mon tachi qui a libéré une lame de vent.
Mais elle ne pouvait pas atteindre le squelette attaquant le vieil homme à temps !

La pointe de l’épée du squelette en tête coupe légèrement le bras du vieil homme.
« Kuh ! »
Le vieil homme attaque avec sa dague en fronçant les sourcils. Elle traverse la colonne vertébrale du squelette et la détruit.

Mais le 2ème squelette attaque immédiatement après.
Le vieil homme ne peut pas l’esquiv !
« Haaa ! »
Avec un cri symbolisant son esprit combatif, Celica lance un coup d’estoc qui détruit l’épaule du squelette. La lame de vent s’active et balaye le haut de son corps. L’épée du squelette tombe sous un bruit sourd.

Ma lame de vent arrive juste après ça.
Elle a détruit les 8 squelettes qui sortaient de la porte cachée avant qu’ils puissent se battre.
« Ça va !? »
« Ouais, c’est rien. »
Le vieil homme a répondu avec la frustration sur son visage.
Celica se précipite et secoue la tête.
« La blessure n’est pas profonde, je vais vous soigner. »
« Vas-y. Pendant ce temps, je vais vous protéger ici. »
« Oui. »


Je continuais de donner des coups avec mon tachi tout en prêtant attention à la porte cachée.
*Gashan*, *garan*, le bruit sec des os et des pierres brisées continuaient de résonner dans le couloir.
Peu importe combien de monstres je tuais, leur nombre ne diminuait pas.

J’ai intérieurement tiqué avec ma langue.
Tout ce qu’ils font, c’est envoyer des monstres !
Face à une équipe de Héros super excellente qui a vaincu le 1er étage, je pense qu’ils cherchent à leur saper autant d’énergie que possible.

« Qu’est-ce que ça veut dire », hein.
Une équipe faible n’aurait pas pu vaincre la myriade de pièges à mort instantanée du 1er étage. Surtout face au dernier piège, celui des escaliers qui montent, ils seraient tombés dedans à coup sûr.
Mais si une équipe réussissait à vaincre ça, ça voulait dire qu’ils étaient plutôt doués.
Du coup, le Roi Démon a choisi de renoncer aux pièges mortels et s’est mis à la tactique d’attrition afin de les épuiser et les tuer à coup sûr.

Les humains se fatiguent s’ils ne se reposent pas, mais comme cette épreuve a une limite de temps, ils ne peuvent pas ralentir.

Le prochain étage aura probablement des combats qui épuiseront nos capacités physiques et mentales.
Et quand notre énergie et notre volonté seront au bout du rouleau ce sera le combat contre Lapisia.
Les humains normaux ont 100 % de chances de perdre.

Un scénario cruel et fourbe.
« Allez, je vais le faire… Haaa ! »
J’abattais mon tachi sur les squelettes qui continuaient de venir.


Celica et le vieil homme sont venus après avoir terminé le traitement.
« C’est terminé, Keika-sama. »
« Désolé d’avoir dû utiliser des précieuses herbes médicinales. »
« Peu importe, du moment que tu vas bien. C’est plutôt brusque, mais on doit se dépêcher. »
« Oui. »
Celica hoche la tête, secouant ses cheveux blonds.


Je verse de l’eau sur mon Tachi.
« Ô vent et eau, agissez en mon nom << Don de la Lame de Tempête >> ! »
SWOOOSH, un vent violent enveloppe mon tachi.
J’ai rapidement avancé après avoir vu ça.
Je lance une attaque horizontale sur les Chevaliers Squeletteset les Statues Maléfiquesqui venaient en hordes !

FWOOOSH!

Plus de 10 monstres ont été réduits en morceaux et dispersés par terre, les monstres en arrière inclus.
« Allez, on y va ! »
« I-Incroyable, Keika-sama ! »
Ses yeux bleus me regardaient avec une lumière emplie de respect.

J’ai fait un grand pas en avant, positionné mon tachi, et j’ai traversé le couloir de pierre en courant.
Il y avait tellement de débris d’os et de pierres par terre qu’on ne pouvait plus voir le sol.


Au bout d’environ 1 heure.
Nous sommes enfin arrivés au bout du couloir.
Il y avait une grande porte double, mais ça ne bougera pas même si on la poussait.
Les Yeux de la Vérité indiquaient clairement qu’il s’agit de la Porte de l’Étage.
Le vieil homme examine la porte, Celica le protège et je continuais de tuer les ennemis qui surgissaient.

Alors que je tuais des centaines de monstres, j’ai hurlé avec impatience.
« Le vieux, c’est toujours pas fini ! »
« Attendez un peu, elle est verouillée par magie ! »
« Quoi ! »
« Hmm, y a un truc écrit à côté de la porte… kuh, je sais pas l’déchiffrer. »
« Kinmerrick-san, je vais le lire Inversons nos positions. »
« Ok, j’te laisse faire. »
Celica se déplace rapidement et s’accroupit à côté de la porte, écartant sa jupe.
Le vieil homme la protège, à présent.

Je parle tout en me battant.
« Bordel, est-ce qu’il faut que je la détruise comme l’autel ! »
Celica m’arrête avec une voix forte et claire.
« Surtout pas, Keika-sama ! Il est écrit Tu échoueras à l’épreuve si cette porte est détruite! »
« Quoi ! Alors, qu’est-ce que je dois faire !? »


On dirait que c’est difficile de lire ce qui est écrit, Celica tourne son corps tout en regardant le mur alors qu’elle est accroupie. Je pouvais voir ses cuisses blanches sous sa jupe enroulée.
« Euh, il est écrit Battez en continu autant de monstres que possible pour ouvrir cette porte. Sinon, la porte ne s’ouvrira pas. »
« Y a rien de marqué sur combien en tuer et combien de temps il faut le faire ? »
« N-Non… c’est la seule condition ah, cependant. Il est écrit que le compteur sera remis à 0 si vous ne tuez pas un monstre en moins d’une minute après le précédent. »

Je hurle en riant à moitié.
« J… JEU DE MEEEEEEEERDE !! »
Même parmi les jeux, les grosses merdes de ce genre sont peu nombreuses.
Rempli de rage et d’indignation, j’abats mon tachi avec toute ma puissance. La lame de vent libérée a volé en ligne droite pendant des dizaines de mètres et a réduit en morceaux les monstres qui étaient sur son passage.
Les monstres ont arrêté leur attaque pendant un léger moment.

Mais j’ai réalisé mon erreur, j’ai tiqué avec ma langue et j’ai commencé à courir.
J’approche un squelette et l’attaque avec mon tachi. Il a été réduit en morceaux.
Je les abattais un par un pendant un moment. Jusqu’à ce que leur nombre soit rétabli.


Merde !
Si j’avais utilisé une technique plus puissante, leur nombre aurait beaucoup trop diminué et le compteur aurait été remis à zéro.
Mais je ne sais pas quand est-ce que ça se terminera si je les tue un par un.
Quand même, 1 minute.
Il faut les tuer en continu sans se reposer. Si on se repose, c’est zéro.
N’importe quelle autre équipe serait épuisée, peu importe ses capacités.
Mais ça ne s’applique pas sur moi, parce que je suis un Dieu.

J’écrasais une statue de pierre en grimaçant.
« Très bien. Si tu le prends comme ça, je vais le faire, peu importe ce que ça prendra ! »
Mais ça me dégoûte vraiment de continuer de jouer selon les règles du Roi Démon.
Comme si j’allais jouer selon les règles ! Je vais le faire à ma façon.


Je suis allé à la porte cachée la plus proche. Je continue à me battre pendant un certain temps.
Et.
La porte cachée s’ouvre et 10 Statues Maléfiques en sortent.
Je regarde à l’intérieur tout en agitant mon tachi.

L’intérieur de la salle cachée est carré.
Il y a un piédestal au centre, avec un orbe aussi grand qu’une pastèque dessus.
Il émet un étrange pouvoir magique noir. Ça doit être ça qui génère les monstres.

Comme la porte se refermait, j’ai rapidement lancé une incantation.
«  << Eau de Source de Pouvoir Magique >>. »
Je verse mon pouvoir magique dans l’orbe. L’orbe vibre immédiatement.

Je me dirige vers une autre porte tout en tuant les monstres.
Je verse mon pouvoir magique de la même manière.
Après avoir fait ça sur 3 orbes, je retourne lentement vers Celica.


Celica incline sa petite tête et demande.
« Qu’est-ce que vous avez fait ? »
« Tu comprendras très vite. »
Juste à ce moment-là, la première porte cachée s’est ouverte.

DWOOOO !
Des Statues Maléfiquesinondaient le couloir comme une avalanche. Ils étaient 100.

« Hyaaa ! K-Keika-sama !? »
Celica a été surprise et a poussé un cri mignon. Ses yeux bleus s’étaient arrondis.
Je tord le coin de mes lèvres et rigole.
« C’est juste ce qu’il me fallait sora ! »
Je donne un coup avec mon tachi. La lame de vent fait rage.

Mais avant qu’ils ne soient tous vaincus, les Chevaliers Squelettes sont arrivés en masse tel un ruisseau boueux.
Celica met ses mains devant ses gros sains, l’air inquiet.
« Vous en faites trop, Keika-sama. »
« On se sent bien mieux avec ça, pas vrai ! deya ! »
J’agitais mon tachi, découpant les Chevaliers Squelettes avec leurs armures, j’évitais leurs estocs pointus et je tranchais à nouveau.


1 heure et demie plus tard.
*GONG*, le son d’un gong a soudainement résonné.
Au même moment, *CRIIIII*, la porte derrière nous s’est ouverte en grinçant.

Je jette un coup d’œil mais il n’y a qu’une grande salle avec des escaliers qui montent.
Je regarde à présent avec les Yeux de la Vérité, on dirait qu’il n’y a pas de piège. Les escaliers montant sont également réels.
« Le vieux, fais attention en entrant ! »
« Ouais ! »
« Toi aussi, Celica, ne baisse pas ta garde. »
« Oui, Keika-sama. »
Je regarde le vieil homme, Celica et le grand homme entrer, et j’entre à mon tour.

Ils montent tous les trois les escaliers.
Et là, *GONG*, le son d’un gong résonne.
« Geh ! »
Les murs des deux côtés se sont lentement élevés, et une myriade de squelettes et de statues en sont sortis. Il y avait également des squelettes qui avaient l’air gigantesques.

Celica se retourne et crie sous ses cheveux blonds désordonnés.
« Keika-sama, vite ! »
« Ouais ! J’arrive tout de suite ! »

Je vole vers les escaliers tout en agitant mon tachi.
Mais les Gargouillesse mettent à voler et attaquent le dos de Celica.
« Ils peuvent voler ! Kuh ! »
Je secoue mon tachi et génère un vent.
<< Lame de la Tempête >> !

Fwoosh, les Gargouilles s’écroulent ensemble.
Nous montons les escaliers en courant.
Les monstres qui nous poursuivaient ont renoncé à mi-chemin car on a traversé une ligne blanche.


Une grande porte se dressait au bout des escaliers. Elle n’était pas verrouillée par une clé ou par la magie.
Ça doit être la porte du 3ème étage.

Tout le monde a poussé un gros soupir, « Haaa~ »
Je demande au vieil homme.
« Hé, combien de temps s’est écoulé ? »
« 4 heures et demie depuis qu’on est entré. »
« J’ai grandement augmenté leur nombre, mais il nous a quand même fallu 2 heures et demie… »
Celica fronce les sourcils et parle avec inquiétude.
« Nous allons finir à court de temps si cela continue ainsi. »
« Plus que 5 heures et demie… il faut se dépêcher … »


Je serre fortement les dents.
Et puis Celica saisit ma main. Sa douce chaleur m’est transmise depuis sa paume lisse.
« Merci pour votre travail, Keika-sama. Je comprends que ce soit une urgence, mais pourquoi ne pas faire une petite pause ? »
Les mots de Celica ressemblaient à une demande.
Mais sa préoccupation m’a été transmise. J’ai compris qu’elle s’était inquiétée pour moi pendant tout le combat.

Je desserre les dents et hoche la tête.
« On va faire ça… Celica. »
« Oui ? »
« Euh merci ».
« Non… »
Celica rougit et se met à rire comme une fleur qui s’épanouit.
Regarder ça me suffit à avoir l’impression que ma fatigue s’est fondue.

J’ai cru entendre le vieil homme soupirer, mais je ne m’en suis pas soucié.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 13 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.