Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 11

Chapitre 11: Challenge ! La Tour des Épreuves (1er Palier ・ Partie 1)

3 jours plus tard, au matin.
Les équipes de candidats au titre de Héros se sont rassemblées devant le square où se trouve la Tour des Épreuves. Les équipes faisaient environ 3 à 5 personnes.

Alors que je regardais les autres équipes, mon regard a croisé celui de Gaff.
Il s’approche en grimaçant. Dégoûtant.
« Alors, tu t’es pas enfui. »
« Toi non plus. »

Gaff tourne son regard idiot vers le vieillard et Celica.
« Ben alors, t’as pas embauché d’aventuriers décents ? Un vieux croûton et ta maîtresse vont pas t’aider. »
*Gahaha* il rit tout en se moquant de moi.
Le vieillard l’ignore mais Celica a l’air en colère, je pouvais voir des rides sur son front.

Je ris au nez de Gaff face à ses railleries.
« Et toi, tes larbins sont pas un peu inutiles ? Ils ont l’air d’avoir plus leur place dans une montagne. »
*U-* Gaff en a eu le souffle coupé. Mais il a immédiatement souri.
« Maz a affronté plusieurs fois la Tour des Épreuves de l’Examen des Héros. Il sait tout. Est-ce que t’as au moins une personne avec de l’expérience ? »

Maz… je crois que c’est le bandit archer.
Il lui a fait avoir cette expérience rien que pour ce jour ?
« Pas besoin de gens expérimentés. On peut vaincre n’importe quelle épreuve. »

« Pfeuh, j’attends ta mort avec impatience ! »
Gaff a dit ça et est retourné auprès de ses larbins tout en riant et en grimaçant.
 Je ne vais pas me contenter de ne pas le pardonner. N’essaie pas de croire que tu peux insulter un Dieu à ce point-là et rester en vie.
J’ai intérêt à rapidement vaincre la Tour et aller au tournoi.

Je défie la tour avec une équipe de 4 personnes.
Moi, Celica, le vieillard et un grand homme.
Le grand homme est plus grand et plus large que moi. Tout son corps est enveloppé par une tenue noire.
Tout le monde a un grand sac sur le dos.

Quand même, il y a beaucoup de gens dans la zone autour du square. La foule va jusqu’à la rue principale. Il y avait beaucoup de railleries et d’acclamations.
Les stands de Fidos grillés sont prospères.

Des moniteurs pour la diffusion ont été installés dans divers endroits de la ville, les gens attendaient le début.
Au fait, les paris se faisaient en public.
Le vieillard et Celica voulaient parier sur moi, mais je les ai arrêtés.
Il y a 2 raisons à ça.
La première, c’est que les gens savent que je suis arrivé 3ème à l’examen écrit et que j’ai un conflit avec Gaff, ma cote est donc plutôt faible.
L’autre, c’est parce que je ne pense pas que la capture de Lapisia va bien se passer.

Après avoir attendu pendant un moment, un homme au bout de sa vie qui semble être l’examinateur est finalement apparu au toit de la Tour des Épreuves.
Ses mouvements agiles sont contraires à son âge. Une voix profonde fait écho.
« Futurs Héros qui ont accompli l’épreuve de la 『Sagesse』. Nous allons à présent commencer l’épreuve du 『Courage』. Traversez les 5 paliers et atteignez le toit avant le coucher du soleil. En d’autres termes, seuls ceux qui ont vaincu la Tour en moins de 10 heures pourront passer à la prochaine épreuve  À présent, à partir du numéro, entrez dans vos portes respectives ! N°1 : l’équipe de Gaff. »
Des cris d’acclamation et des huées se sont élevées en même temps.
Gaff est entré dans la 1ère porte tout en lançant des jurons.

Le chef de la 2ème équipe est un guerrier à l’air robuste et aux épaules larges.
Son visage semble sans peur. Il entre dans la 2ème porte avec un voleur, un magicien et un prêtre.

« N°3, l’équipe de Keika. »
J’avance immédiatement tout en faisant ballotter les manches de mon wafuku. Mes geta font des bruits sourds.

Les acclamations se font plus nombreuses.
« Fais de ton mieux, nii-san ! » « Donne-nous du spectacle ! » « Hé le vieux, je m’occuperai de Minya si tu crèves ! »
« La ferme ! Je laisserai pas ma fille à quelqu’un comme toi ! »
Nous sommes entrés dans la 3ème porte avec un soutien relativement chaleureux.

L’intérieur est terne.
Le sol est couvert de pavés de pierre, le mur est également construit en pierre.
La hauteur et la largeur font toutes les deux environ 2 mètres. C’est surprenamment large.
Il y a une grande porte à la fin du couloir.
Des lumières sont allumées à intervalles réguliers au plafond.

Je regarde en haut et parle.
« Pratique de ne pas avoir à préparer une torche ou une lampe. »
« Sinon, la diffusion ne peut pas être visible. »
« Je vois. »

Celica redresse son sac à dos et hoche fortement sa tête, faisant secouer ses cheveux blonds.
« Allons-y, Keika-sama. »
« Ouais, vieil homme, je compte sur toi pour être l’avant-garde. En 2ème, c’est moi, puis le grand homme et enfin, Celica. »
« Oui. » « D’accord. »
Nous progressons lentement tout en restant sur nos gardes.

Alors que nous avançons, j’active les << Yeux de la Vérité >> afin de voir à travers tout.
Je peux voir tous les types de pièges se trouvant au sol et dans les murs.
【Porte Cachée】

« Tiens ? Il y a une porte cachée juste là. »
Le vieil homme se retourne immédiatement et me répond.
« Vous l’avez remarqué. Comme prévu de la part de Keika. »
« On ne peut pas l’utiliser ? »

« Il y a un escalier qui mène à l’étage supérieur, c’est pour la maintenance des installations. On ne peut pas ouvrir sans la clé magique qui y est dédiée. »
« Je vois. »
Alors, le cercueil de pierre a été transporté vers un étage supérieur, hein.
Sans doute, je ne sens pas la présence désagréable de sa rancune dans ce palier.

Il ne semble pas y avoir de piège dans ce couloir, alors nous l’avons traversé et nous avons ouvert la porte qui se trouvait au bout.
Quand on l’a ouverte, il y avait une très grande salle.
À peu près la taille d’un terrain de jeu d’école primaire. Le bord était trop sombre pour que je le voie.
Il y a une autre porte à l’intérieur de la salle. C’est la seule sortie.

« Quel est cet endroit… ? »
« Il y a une affiche… »
Celica pointait le mur à l’entrée de la salle.
Il y est écrit 『Une épreuve facile. Battez le faux et récupérez la clé. Cependant, il n’y a pas de pénalité si vous battez un vrai.』

« Le faux ? Je ne comprends pas vraiment, mais ça veut dire qu’on peut tous les tuer sans problème, c’est ça ? »
« Ça en a l’air, Keika-sama. »
Celica hoche la tête, et le vieil homme répond.
« C’est pile l’échauffement qu’il faut. »

 Et.
J’ai soudainement entendu un «Nyaaa» résonner à mes pieds.
« Hmm ? Quoi ? »
Quand je regarde en dessous, il y a un chat.
Son mignon petit corps se frotte sur ma jambe.
Sa queue dressée est légèrement courbée à la fin.
La marque d’affection.

« Tiens, pourquoi y a-t-il un chat dans un tel lieu ? »
Celica se penche et lui tend la main en le regardant avec ses yeux ronds.
Je l’ai regardé avec les << Yeux de la Vérité >>, il n’y a pas de danger particulier. C’est un chat ordinaire.
« Nya~n. »
Le chat plisse les yeux et frotte son visage sur la main blanche de Celica. Mignon.

« Il n’a pas l’air d’être lié à un piège. Est-ce qu’il s’est perdu ? »
Et, juste au moment où j’étais perplexe.
*Dododotto* J’entendais soudainement des bruits de pas venir du fond de la salle.
« Hein ? »

« Nyaaa ! » « Nyaon ! » « Nyau ! »
Une myriade de chats se jetaient sur nous comme un tsunami.
Ils n’étaient pas juste 100 ou 200.
Le salle était rempli de plusieurs centaines de ces adorables petites choses.

Le vieillard hurlait tandis que ses yeux avaient l’air d’avoir changé de couleur.
« D-des chats ! Et ils sont nombreux ! »
« Il faut vite les tuer et trouver le faux ! »
« Impossible ! Je ne peux pas faire ça à d’aussi adorables créatures ! »

« Bordel, qu’est-ce qu’il faut  uwaaa ! » « Kyaaa ! » « Fuooo ! »
Nous ne pouvions pas nous défendre, nous avons été engloutis par la vague de chats.
Impossible de faire quoi que ce soit dans cette vague pelucheuse !

J’ai beau les regarder avec les << Yeux de la Vérité >>, ils sont tous des chats ordinaires.
Évidemment, je peux facilement les tuer vu qu’ils sont faibles.

 Mais !
Les spectateurs peuvent voir nos actions via les moniteurs.
Un candidat au titre de Héros qui oserait tuer ces adorables créatures perdra toute crédibilité !

« Kuh ! C’est donc ça, une épreuve de Héros ! »
Impossible qu’un humain ait pu penser à une épreuve aussi inhumaine.
Fourbe ! Comme prévu de la part du Roi Démon, vraiment fourbe !

Je hurle au vieillard tout en repoussant la vague de chats.
« Le vieux ! Fais quelque chose ! »
« T-tu as beau dire ça  hawawa. »

« Un vieil homme ne devrait pas dire des « hawawa » ! »
Mais, je comprends ce qu’il ressent.
Les chats adorables au sol nous encerclent. Ils grimpent également sur nos corps. Aussi bien les bras que le visage.
Ils se frottent tous sur nous en nous regardant avec un regard plein d’amour.
C’est trop bon.
J’ai l’impression de monter au 7ème ciel alors que je suis un Dieu !

Et le vieil homme hurla d’une voix vive.
« Je ne peux pas ! Désolé, Keika ! J’aime trop les chaaats ! Je préfère mourir que les tuer !  Hawawa. »
Le vieil homme ferma les yeux et disparut, enterré sous une myriade de chats.
 C’est une perte regrettable. Je ramasserai tes ossements pour que tu puisse reposer en paix.

… Mais bon, j’avais largement compris que ce vieil homme aime les chats.
Son épouse était une femme-chat, et il a cessé d’être un bandit afin d’élever sa fille-chat Minya en tant qu’homme honnête.

Je regarde l’autre côté. Je vois des cheveux blonds qui sont à moitié couverts par les chats.
« Merde, à ce rythme, je ne pourrais pas devenir un Héros !  Celica, fais quelque chose! »
« Nyaaa, hihi, nyaaa… Ha ! Ah oui, Keika-sama ! Je vais vous aider ! »
Celica, qui semblait avoir été charmée, s’est brusquement levée avec un esprit motivé.
Elle secoue les chats qui grimpaient sur son corps et sort rapidement l’épée à sa taille !
Elle met sa rapière en avant comme pour les menacer.

Les chats se sont éloignés une fois, puis leurs queues se sont dressées et ils se blottissaient contre ses jambes.
«  » »Nya~n » » »
Le joli visage de Celica se déforme comme si elle était sur le point de pleurer.
« Ah, tous ces chats isolés dans ce groupe… je suis désolée, Keika-sama ! Je suis une femme inutile. »
À la fin de ses paroles, elle disparut, enterrée par les chats qui se sont mêlés au groupe.
 Mort de Celica, confirmée.

Cependant, les mots de Celica m’ont frappé.
Maintenant que j’y réfléchis, c’est étrange qu’ils se jettent tous sur nous alors que nous n’avons pas d’herbe à chats.
Et les chats se comportent de manière beaucoup trop mignonne. Ils tentent les humains avec précision.
Ce n’est probablement pas une vulgaire technique de manipulation à distance.
Quelqu’un ou quelque chose qui connaît la situation actuelle doit donner des instructions détaillées ici !

Je secoue les chats et active à nouveau les << Yeux de la Vérité >>.
Je regarde les chats en train de frotter leurs corps tout en poussant des « nya~n ».
Les chats continuent à grimper sur mon corps, peu importe combien de fois je les secoue.
Merde, ils sont trop mignons.

 Trouvé !
Il y a un chat seul avec un statut différent.
Il ressemble exactement à un chat et agit affectueusement comme les autres.
Mais il ne peut pas tromper les yeux d’un Dieu qui voient son statut de 【Poupée Magique】.
« Un golem en forme d’animal, hein  Ha-. »

Je dégaine rapidement mon tachi et attaque.
Slash !
Le son d’un objet solide qui a été coupé faisait écho dans le grand espace.

« Niyaaaaaaa ! »
Le golem en forme de chat a été détruit, il répand ses ressorts et ses engrenages tout en poussant un cri d’agonie.

Les autres chats ont cessé de bouger.
Au moment suivant.
«  » »NYAAA ! «  »
Ils se sont immédiatement éloignés de nous.

Il ne reste plus que le vieillard monté au paradis et Celica qui haletait avec sa chemise et sa jupe en désordre, exposant ses sous-vêtements.

Je parle tout en rengainant mon tachi.
« Hé, allons-y. »
« Qu… ? »
« Euh… hyau. »
Le vieillard se levait et se frottait les yeux, Celica arrangea à la hâte ses vêtements, le visage tout rouge.

Je ramasse une clé en argent qui se trouvait parmi les pièces dispersées au sol.
C’est sans aucun doute la clé pour ouvrir la prochaine porte.

Le vieil homme et Celica m’approchent et disent.
« Un ennemi aussi redoutable… z’êtes incroyable, Keika. Avoir remarqué la poupée cachée parmi eux. C’était dangereux… »
« Comme attendu de la part de Keika-sama. Alors que j’étais dans un tel état, je suis vraiment désolée… »
Celica a parlé tout en réarrangeant ses cheveux blonds en désordre.

« Bah, c’était probablement un piège pour nous faire perdre du temps et de la crédibilité. Bon sang, ce donjon à une personnalité dégoûtante »
« C’est horrible… »
« Bon allez, allons-y  j’emprunte la clé. »

Le vieil homme prend la clé, examine la porte au fond et l’ouvre.
Un couloir peu éclairé. L’atmosphère est différente d’avant.
Les Yeux de la Vérité indiquent qu’il est rempli de pièges.

« On dirait que c’est ici que la Tour des Épreuves commence vraiment. Préparons-nous et faisons de notre mieux. »
« Pigé ! »
« Oui ! Keika-sama ! »
Celica serre ses yeux bleus et sourit. Ses dents blanches brillent.
C’est un sourire apaisant qui vous fait sourire inconsciemment quand vous le regardez.
 Je dois protéger ce sourire.

Je dois faire de mon mieux afin de répondre aux attentes de Celica et de devenir un Dieu dans ce monde. J’avance tout en tenant fermement le manche de mon tachi.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 11 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.