Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 10

Chapitre 10: Célébration du Test

La capitale royale Chloé est teinte en rouge par le soleil couchant.
Je suis retourné à l’auberge après avoir réussi l’examen écrit.
Et j’ai remarqué une affiche [Réservée aujourd’hui] collée à l’avant de l’établissement.
J’ai trouvé ça étrange, et quand je suis entré, l’intérieur ressemblait à un lieu de fête.

Les tables ont été rassemblées au centre de la taverne pour en former une grande.
De nombreux plats sur des grands plateaux ont été posés dessus. Un poisson bouilli d’1 mètre de long, des fruits de mer grillés au beurre, du poulet karaage, une viande inconnue en brochettes avec des légumes.
Chaque plat dégageait une vapeur qui mettait l’eau à la bouche.
(NdT : Karaage : https://fr.wikipedia.org/wiki/Karaage)

Le vieillard de la taverne, qui a apporté un grand plateau rempli de boulettes de viande couvertes d’une sauce aigre-douce, riait à cœur joie en me voyant.
« Oh, vous êtes rentré ! Hé tout le monde, le premier rôle est arrivé ! »
Celica sourit.
« Bienvenue, Keika-sama. »
« Keika onii-chan… bienvenue. »
Minya n’affichait aucune expression, mais je pense qu’elle souriait dans son cœur.

Les autres invités m’ont également félicité. Des hommes et des femmes qui semblaient être des aventuriers m’approchaient en souriant.
« Toutes nos félicitations. »
« En 3ème place, c’est incroyable. »
« Merci. »
Pour une raison ou une autre, c’est plutôt embarrassant d’être louangé par des gens qui ne connaissent pas la vérité.

Celica secoue ses longs cheveux blonds et se place à mes côtés. Un chemisier blanc et une jupe rouge. Comme elle ne porte ni chemise, ni armure, ses seins sont secoués à chacun de ses pas.
Elle pose ses mains sur ses gros seins et pousse un soupir d’admiration.
« Keika-sama, vous êtes vraiment incroyable pour avoir atteint la 3ème place à l’examen écrit. »
Celica me faisait face avec un sourire rempli de respect.
Mais la 3ème place était un résultat fixé, j’ai pensé à cela alors que je me grattais la tête.
« C’est grâce au soutien de Celica. »
« Non, je vous ai à peine aidé. Vous n’aviez eu que 2 jours pour tout apprendre. »
Je me demande quel est ma véritable place.
J’irais menacer le vieillard chauve quand j’aurais du temps libre.

Celica me regardait avec des yeux bleus étincelants.
« À ce rythme, vous pourrez facilement devenir un Héros. Je vous aiderai du mieux que je peux. »
« Tu m’aides déjà beaucoup. Merci. »
Je lui caresse la tête en disant cela. Je sens ses cheveux blonds confortables.
*Hau* elle souriait comme si elle était sur le point de pleurer, son visage tout entier rougissait de joie ou d’embarras.


Le vieillard lève la voix avec le sourire.
« Allez, mangez, mangez donc ! On a encore plein de plats ! Buvez à volonté ! »
*OUAIS*~ la taverne était remplie de cris de joie.
Le vieillard entrait et sortait constamment de la cuisine. Je voulais lui parler mais il semble qu’il n’a pas le temps.
À un moment, quand on s’est croisé, je lui ai chuchoté.
« Discutons plus tard. »
« Pigé. »
Le vieillard a accepté et est retourné une fois de plus à la cuisine.

Minya était sortie à sa place avec des fruits et s’est mise à mes côtés. Elle m’a tendu un fruit rouge qui ressemblait à une prune.
« C’est… bon. Pour onii-chan. »
« Merci.  Hmm, est-ce que c’est doux ? »
Minya hocha la tête. Ses oreilles se sont dressées et prêtaient attention.
Je reçois le fruit et prends une bouchée. *Pshhh* Le jus du fruit déborde. Bien qu’il était doux, il avait un parfum de citron qui se répandait dans ma bouche et humectait ma gorge.
« Délicieux »
« Jus rouge, dangereux quand touche les vêtements… attention. »
« Compris. Il est bon, mais la couleur ne dit rien qui vaille. »
J’ai regardé avec les Yeux de la Vérité, il semble que ça s’appelle un 【Fruit de Rubera】. Il n’a aucun effet particulier. À part ses origines et son prix, il est juste écrit qu’il est frais et délicieux.
Je le mord à nouveau avec confiance. Tout en faisant attention au jus rouge en train de couler.

« … Keika onii-chan. »
« Hmm ? Qu’est-ce qu’il y a ? »
Minya me regardait silencieusement avec ses grands yeux noirs. Ses oreilles se sont dressées. Sa queue noire tremblait fortement comme si elle ondulait.
Puis, elle a ouvert la bouche.
« Deviens un Héros, les méchants, frappe-les. »
« C’est ce que tu veux ? »
« Oui. »
Sa queue se dressait de manière souple. Elle tremblait légèrement, comme pour montrer sa détermination.
« Très bien. En mon nom, j’exaucerai ton vœu. »
« … Merci, onii-chan. »
Elle est retournée à la cuisine avec ses joues rouges et sa queue toujours debout.

Et le buffet à volonté a continué.
Je buvais et mangeais tout en discutant avec les autres invités. Les nombreux aventuriers m’ont parlé de démons, de labyrinthes et des prochains Examens des Héros.

Je buvais parfois un vin de fruit sucré qui imprégnait agréablement mon corps.
Celica était toujours à mes côtés, elle m’apportait régulièrement de l’alcool et des plats.
« J’ai apporté des Fidos grillés. »
« Oh. Merci… *Nom*… hmm, ce goût nostalgique est bon.  Ou plutôt, Celica, tu ne pourras pas manger si tu n’arrêtes pas de me servir. »
« Ne vous inquiétez pas, il en reste encore plein, je mangerai plus tard… »
« Les takoyaki et les Fidos grillés ne seront pas aussi bons quand ils auront refroidis tiens »
« Eh !? »
Je mets le Fido grillé mordu sous les yeux de Celica.
Ses yeux sont grand ouverts.
« Qu’est-ce qui qu’il y a ? Il n’y a pas les meilleurs trucs, dedans ? »
« Non, c’est… euh. »
Ses beaux sourcils s’abaissent, lui donnant le même visage qu’une personne troublée.
J’approche davantage le Fido grillé vers sa jolie bouche.
« Allez, aaa. »
« A… a-aaa. »
Ses longs cils se sont baissés et ses yeux se sont fermés.
Elle ouvre élégamment ses lèvres rouges et mord.
Puis elle me regarde avec ses yeux bleus en train de s’humidifier tout en faisant des bruits de mâchement.
Ses douces joues étaient complètement rouges, comme si elle sortait d’un bain.

… Je me demande pourquoi.
Je n’ai fait que lui donner à manger, mais on dirait que je l’ai bizutée.
Mais je veux qu’elle mange avant que ça refroidisse, alors je prends une autre bouchée et je lui passe à nouveau le Fido grillé. Elle grognait un *Uuu* comme si elle était sur le point de pleurer.

Nous mangeons alternativement le Fido grillé.
Mais elle refuse la dernière bouche, elle secoue la tête et s’accroupit par terre. Ses cheveux blonds se répandent comme s’ils couvraient son dos mince.
« *Moo* Keika-sama, vous, je ne peux pas y croire. »
« Quoi. »
J’active immédiatement les << Yeux de la Vérité >> en regardant la paume de ma main.

——————–
【Statut】
Nom : Keika Hiko-no-Mikoto
Sexe : Masculin
Âge : ?
Race : Myriade de Dieux (8 Millions de Dieux)
Job : Dieu
Classe : Maître Épéiste, Dieu Moine
Élément : 【Vent Pur】 【Eau Claire】 【Douce Lumière】

【Paramètres】
Force : 51 110 (+1 110)
Agilité : 71 810 (+1 810)
Magie : 92 010 (+2 010)
Sagesse : 21 310 (+1 310)
Nombre de Croyants : 3
——————–

Ouf, le nombre de croyants n’a pas diminué… ne me taquine pas.
Ou plutôt, ça a augmenté !?
Un bonus de 1 110 en force, 1 000 pour Celica, une fille vierge dotée de l’élément Lumière, et 110 pour les deux autres, Minya donne 100 points car elle est une fille vierge qui n’a pas l’élément Lumière ; le vieillard, lui, en donne 10.
Hmm, c’est bien. Vénérez-moi davantage.

Pour l’instant, je vais m’excuser auprès de Celica car elle a l’air troublée.
J’aime le sourire de Celica, j’aurais du mal si je ne peux pas le protéger.
Je lui caresse la tête alors qu’elle est accroupie.
« Désolé, Celica. Je ne le ferais plus. »
« Vous êtes horrible… quand il n’y a que nous deux… plus »
Sa voix était trop faible, je n’ai pas pu entendre la fin de ce qu’elle racontait.
Puis elle se mit à rougir et baissa la tête. Son visage est caché par ses cheveux blonds.
Je ne comprends pas vraiment ce qui se passe, mais vu que son expression semble aller mieux, ça devrait aller.

Tout de même, pour que Celica rougisse aussi souvent, je me demande si c’est un syndrome. Ou alors, elle est malade?
Ce sera problématique si elle s’évanouit.
Je devrais utiliser la magie << Soins Complets >> plus tard.


La fête a continué jusqu’à minuit, de plus en plus de gens retournaient dans leurs chambres.
Celica a l’air somnolente alors je lui ai dit de monter également.

Il ne restait plus que moi et le vieillard de la taverne.
Dans la taverne qui a perdu sa popularité. Maintenant que la fête est terminée, la salle est a une atmosphère plutôt triste.
Il n’y a pas de trafic dehors, c’est très calme.
Le vent battait parfois les fenêtres.


Le vieillard et moi étions assis côte à côte au comptoir.
On buvait et on mangeait des Fido grillés qui ont refroidi.

Je lui posais la question que j’avais à l’esprit.
« Hé, le vieux. C’est pas un peu trop luxueux pour la réussite du premier examen ? »
« Faire partie des 32 personnes est déjà incroyable en soi… et c’est aussi pour m’excuser. »
Il a baissé le ton à la seconde moitié de sa phrase.
Des excuses… alors, il n’a pas réussi à trouver des membres pour mon équipe.

« On ne peut rien y faire. Ils ont accéléré le programme par rapport à l’année dernière. »
« J’ai honte. Je n’ai pas pu contacter la moitié d’entre eux, et le reste a déjà été engagé pour une grosse somme d’argent. »
« Hmm, je pourrais probablement y arriver tout seul, mais… »
Je me demande si je pourrais échapper aux pièges à mort instantanée tout en protégeant Celica.

De plus, je ne pourrais pas utiliser Clairvoyance car cela me ferait voir l’intérieur du cercueil de pierre. Ne pas pouvoir se diriger directement vers la sortie du labyrinthe sera difficile.
Mais grâce aux Yeux de la Vérité, je pourrais détecter à l’avance les pièges, les portes cachées et les trésors.
… Rien que ça est déjà suffisamment cheaté.


Le vieillard boit son verre cul sec.
« Cependant, une promesse est une promesse. Celui qui ne tient pas ses promesses n’a rien d’un homme. Et la Tour des Épreuves vous posera des problèmes si vous n’avez personne qui possède des compétences de voleur. »
« Tu as quelqu’un en tête ? »
Le vieillard se pointe lui-même.
« Prenez-moi. »
« Hein ! Toi !? »
« J’étais chef de bandits, avant. »
« Ho. »
« Beaucoup de choses sont arrivées… j’ai commencé mon business ici il y a 13 ans. »
« Ça a l’air d’être lié à Minya. »
Elle a 13 ans.

Les yeux du vieillard se déforment sous l’angoisse.
« … C’était la dernière volonté de ma femme… élever cette enfant dans un endroit correct. »
« Je vois  attends, ce bandit… »
Un visage hideux et négligé que j’avais enfermé dans mon esprit jusqu’à maintenant a refait surface.
Le vieillard soupira alors qu’il buvait l’alcool.
« C’est pour ça que je ne pouvais pas refuser ce Gaff. Il a menacé d’exposer mon passé. »
« Je vois. Tu n’aurais rien pu faire. »
Je réconfortais le vieil homme, mais il secoua la tête. Ses cheveux courts se balançaient, et il buvait son alcool cul sec. Il posa violemment sa coupe sur le comptoir.

« Vous vous trompez, Keika ! Ce que vous avez dit m’a réveillé ! J’ai réalisé mon erreur quand vous avez dit [Est-ce que tu es toujours capable de te faire appeler un père ?] C’est vrai, avant d’être le patron de cette taverne, je suis le père de Minya ! Je n’aurais pas dû avoir peur de perdre mon business, j’aurais dû me battre pour protéger ma fille. J’ai ouvert les yeux. Durant ces 10 dernières années, j’essayais désespérément de faire tourner mon entreprise, j’ai oublié ce qui m’était le plus précieux. »
« Je vois… je suis content pour toi. »
Quand j’ai hoché la tête, le vieillard me regardait avec des yeux légèrement ivres.
« Alors, prenez-moi avec vous. Je désamorcerai tous les pièges. »
«  Très bien. Je compte sur toi. »
« Ouyo. »
Le vieillard versa de l’alcool dans 2 coupes.
On a porté un toast sans se soucier de savoir de qui a commencé.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 10 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.