Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 1

Chapitre 1: Peu importe comment tu le regardes, c’est un Autre Monde

Dans une forêt avec des arbres verts denses et pleins de vie.
J’ai repris conscience et ouvert les yeux.
Il y avait des arbres, des fleurs, des insectes et des animaux que je n’ai jamais vus auparavant.
« Je l’ai fait… »
Je me suis levé et j’ai commencé à marcher avec les mains dans les poches de mon Wafuku.
Marcher sur l’humus doux de la forêt est confortable pour mes Geta.

Mais bon, je devrai lancer à nouveau le sort et rentrer.

Pour cela, j’ai besoin d’eau pure. J’ai déjà vidé ma gourde.
« Quelle sombre forêt ! Ce serait bien s’il y avait une source ou un ruisseau par ici –– <<Clairvoyance>> »
Mes yeux brillent. Je suis capable de voir à une longue distance.

–– Malheureusement, la forêt est étonnamment vaste et très profonde. Je ne peux rien voir.

« Je n’ai pas le choix. Je vais devoir chercher quelqu’un pour me renseigner. »

Je regarde autour de moi avec acharnement tout en utilisant Clairvoyance.
Puis j’ai trouvé un arbre immense. Il est deux fois plus grand que les autres arbres, son tronc est si épais que même dix adultes se joignant les mains ne sera pas en mesure de l’étreindre complètement.
Ce serait certainement un Go-shintai s’il était au Japon. Peut-être qu’il y a déjà une volonté à l’intérieur. Je le considère comme étant le maître de cette forêt.
« Bon, je vais lui poser la question. »
Je m’appuyai fermement sur le sous-bois de la forêt et entamai ma marche.

*

Je suis arrivé au grand arbre. Son épaisseur surpasse sa taille. Une posture imposante.
Je le regarde de haut en bas pour m’assurer si je peux lui faire confiance.
Je ne ressens aucune aura perverse. On dirait que c’est un type bien.

« Eh, excusez-moi, y a-t-il un ruisseau ou une source à proximité ? Assez pur pour être utilisé pour la magie. »
Puis le grand arbre fit secouer les branches à ma droite. Il semble qu’il y en a un là-bas.
« Merci. »
Je levai la main pour montrer ma gratitude et marchai vers la direction qu’il m’a indiquée.

Je marche dans la forêt en sentant le soleil filtrer à travers le feuillage pendant un certain temps.
C’est une forêt vierge qui n’a pas eu beaucoup de visiteurs humains, il y a beaucoup de rochers et d’arbres couverts de mousse.
Des empreintes de mes Geta sont laissées sur le sol.

*

Et puis, je suis arrivé à un espace ouvert à l’intérieur de la forêt.
Il est à peu près aussi grand qu’un gymnase, il n’y a aucun arbre qui pousse ici.
Le soleil chaud descend de directement au-dessus. On dirait qu’il est midi.
Il est couvert de verdure comme une pelouse. Il y a une petite source avec de l’eau propre dans un coin de l’espace ouvert.

« Hmm ? »
J’ai arrêté de marcher et incliné la tête sous la perplexité.
Il y a une femme attachée à un énorme rocher près de la source.
Des longs cheveux blonds jusqu’à la taille et des yeux bleus. Ses gros seins sont serrés. Elle a un charme d’adulte, mais je peux sentir une jeunesse de jeune fille vierge. C’est une femme à forte volonté à la fin de l’adolescence.
Elle a une belle figure, mais je pense qu’elle n’est probablement qu’une jeune fille.

Cependant, ses vêtements sont inhabituels.
Une jupe rouge et un manteau blanc que je n’ai vus que dans les jeux et les mangas (même les Dieux jouent pendant leur temps libre). Elle porte un plastron d’argent et une rapière se trouvait à sa taille.
Elle ressemble à une femme chevalier directement sortie d’une histoire de fantasy.

La femme qui est enchaînée au rocher avec un collier est assise épuisée avec sa tête pendante vers le bas.
La figure de ses cheveux blonds accrochés à ses joues blanches est plutôt belle.

–– Bah, ça n’a rien à voir avec moi.
C’est un monde inconnu. Cela pourrait être gênant si je m’impliquait imprudemment. Le problème n’est pas cette fille, mais si j’offense les dieux de ce monde.
Il devrait aussi y avoir des Dieux dans ce monde, et la situation de la femme ressemble à une sorte de rituel, peu importe comment vous le regardez. En regardant de plus près, il y a des bouteilles d’alcool et des fruits autour de la jeune fille.

Je n’ai aucune excuse pour m’emparer d’une offrande dédiée aux Dieux de ce monde.
Je ne peux pas me plaindre même si elle est tuée.

… En outre, je suis fatigué d’aider les gens.
Pour l’instant, je veux juste retourner à Takama-ga-hara et m’affaler sur mon lit.

*

Je traversais l’espace ouvert tandis que mes Geta résonnaient.
Et puis je m’appuie sur le bord de la source. J’ouvre l’ourlet de Wafuku et expose mes mollets.
Puis je prends ma gourde et je l’abaisse à ma taille. Pour tirer l’eau.
Des yeux et des cheveux noirs se reflètent sur l’eau tel un miroir. Mon visage est plutôt bien formé.

Et puis.
La femme souleva brusquement la tête. Les beaux cheveux blonds sautèrent, et son beau visage fut révélé.
« V-Vous ! Êtes-vous un voyageur ? S’il vous plaît, sauvez-moi, maintenant ! »

Je plissai mon front.
–– Est-ce une attitude à avoir quand tu fais une requête à un Dieu… –– Eh ?

« Attends une minute, tu peux me voir !? »
« Qu’est-ce que vous racontez ? Bien sur que je peux vous voir ! –– Je n’ai plus beaucoup de temps, sauvez-moi vite ! »
La femme chevalier se plaignait et se battait désespérément. Les chaînes autour de son cou sonnaient.
Elle semble être assez impatiente, sa façon de parler est mélangée entre la polie et l’intimidante.

Je réfléchis rapidement.
Ce monde est probablement fait avec des Dieux pouvant être vus.
Les Dieux de ce monde semblent vraiment vouloir attirer l’attention.
Si je prends une offrande destinée à de tels Dieux ––

Mon attitude était décidée.
« Non. »
« P-pourquoi …! »
« Dans n’importe quel monde, il doit y avoir une raison pour quelqu’un d’être enchaîné, que ce soit une bonne ou une mauvaise raison. Je ne peux pas te libérer sans connaître les circonstances. »

« –– Ugh ! »
La femme chevalier mordit ses lèvres rouges sous la déception. Son visage gracieux s’est déformé, me regardant comme si elle allait pleurer. Son corps délicat commençait à trembler.
Je sympathise légèrement pour elle.
Je veux dire, je peux voir sa nuque blanche maintenant qu’elle regarde vers le bas. Sexy.
Je parle accidentellement sous un ton de plaisanterie.
« Tu as volé une ferme ou quelque chose comme ça ? Tu as l’air gloutonne après tout. »
« Je n’ai pas fait une telle chose! –– Je, je suis… »
La femme chevalier hésite.
Vu la façon dont elle ne veut pas le dire. On dirait plutôt qu’elle ne veut pas l’admettre.

Cependant, la femme chevalier lève sa tête et regarde droit vers moi avec ses yeux bleus.
« … Je n’ai rien fait de mal. Je suis née en tant que 『Pécheresse』 ».
« 『Pécheresse』 ? »

« Oui, on dit qu’ils sont une existence maléfique dès leur naissance. Une grande partie de ce monde est tombée entre les main du Roi Démon, et la raison pour laquelle le vrai héros qui aurait dû sauver ce monde n’est jamais né est à cause des immondes 『Pêcheurs』d’après ce qu’on dit. »
« Hmm »
Je baissai la tête.
Cette femme semble être forte, mais elle ne semble pas être une mauvaise personne.
Ou plutôt, elle a l’air du genre droite et juste.

Je plisse les yeux et les tournent vers l’intérieur de la femme.
Les yeux capables de voir à travers toute chose.
–– « Les Yeux de la Vérité ».

Le statut de la femme chevalier s’affiche devant moi.
——————–
Statut
Nom: Celica Rem Edelstein
Sexe: Féminin
Âge: 17 ans
Race: Humaine
Job: Pécheresse (=====)
Classe: Chevalier Niv 5 ===== Niv 17
Élément: Lumière

Paramètres
Force: 10 (1)       Limite de croissance 25
Agilité: 17 (3)     Limite de croissance 30
Magie: 19 (4)      Limite de croissance 75
Sagesse: 12 (2)  Limite de croissance 50
Chance: 02 (0)   Limite de croissance 03

Vitalité: 135
Volonté: 155

Attaque: 107 (37 + 70)
Défense: 089 (44 + 40 + 5)
Attaque magique: 165 (50 + 50 + 50 + 15)
Défense magique: 158 (43 + 50 + 50 + 15)

Équipement
Arme: Rapière de Mithril Attaque +70 Magic +50
Protection: – Plastron d’Argent de Dissimulation (Demi-Plate de Mythril) Défense +40 Magic +50
– Robe de soie bénie Défense +5 Magie +15
Accessoires: Anneau de Succession, Pendentif de Souvenirs
——————–
J’ai omis son arbre de compétences car il n’était pas vraiment développé.

Pourquoi est-ce que les capacités d’autres personnes sont numérisées comme dans un jeu ?
La raison est –– parce que je suis un Dieu.

L’affichage était différent dans le passé, mais après avoir joué à divers jeux, cette méthode est plus facile à comprendre ! Après avoir remarqué cela, j’ai modifié mes [Yeux de la Vérité].

*

Enfin, bref.
Mettons de côté ses capacités qui sont répartis d’une certaine manière (Par exemple, le (1) à côté du paramètre Force est sa croissance lorsqu’elle monte de niveau. Elle augmente seulement de 1 à chaque niveau jusqu’à atteindre 25 qui est sa limite de croissance, elle est clairement plus adaptée pour être une magicienne.)
Pour l’instant je me concentre sur son élément.
Élément Lumière.

Je n’en comprenais pas la signification et murmurai tout en ayant les bras croisés.
« Où est le mal que tu as eu pour être née ? N’as-tu pas l’élément Lumière qui est rare? »
Je ne sais pas comment il en est dans ce monde, mais au Japon c’était une existence rare. Sur 10 000, voire 100 000 personnes, on ne pouvait en trouver qu’1 seul.

Avez-vous déjà connu une expérience de ce genre.
Quand une querelle était sur le point d’éclater lors d’une réunion de quartier, au moment où une gentille tante de voisin est venue, l’atmosphère dans la salle de réunion brilla soudainement et la querelle s’est affaiblie.
Vous étiez irrité à cause d’une chose très désagréable à l’école, mais vous avez été guéri juste en voyant le visage d’un gentil employé.
Vous n’avez peut-être pas eu ce genre d’expérience vu que c’est très rare, mais ce sont des gens qui peuvent rendre l’environnement joyeux rien que par leur présence. Une telle existence possède l’élément Lumière.

Et cette femme a aussi l’élément Lumière.
Même si ce n’est pas impossible, je n’aurais jamais pensé qu’elle pourrait être une pécheresse qui nuit au monde.

La femme chevalier secoue sa tête suspendue. Ses cheveux blonds oscillent faiblement.
« Impossible… Moi, élément Lumière… J’ai été malchanceuse depuis ma naissance. »
« Ah, oui, tu as l’air malchanceuse. »
(Ta chance est seulement de 2, après tout), je ne pouvais pas vraiment lui dire cela.

La femme chevalier fit un profond soupir. C’était un soupir fatigué comme si elle avait abandonné tout espoir.
« C’est donc vraiment ma faute pour être née pécheresse. –– Voyageur. Puis-je vous demander une faveur ? »
« Je vais seulement t’écouter. »
Tous les Dieux entendent les vœux. Cependant, que le vœu soit exaucé ou non dépend uniquement de la volonté de Dieu.

Cependant, la demande de la femme chevalier était inattendue.
« S’il vous plaît, tuez-moi. »
« Eh ! »
Les mots me manquaient face à cette demande soudaine.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 1 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.